Je vous aime tous et vous remercie du plus profond de mon cœur pour vos prières et encouragements. Séka

" Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple"  de Jacques Prévert

 

QUELQUES TEMOIGNAGES

"Toute la mer monte pour une pierre qu'on y jette"... [BLAISE PASCAL]

 

« À ceux que j’aime... et ceux qui m’aiment »

Quand je ne serai plus là, relâchez-moi, laissez-moi partir,
J’ai tellement de choses à faire et à voir
Ne pleurez pas en pensant à moi,
Soyez reconnaissants pour les belles années,
Je vous ai donné mon amitié, vous pouvez seulement deviner
Le bonheur que vous m’avez apporté.
Je vous remercie de l’amour que chacun m’avez démontré,
Maintenant, il est temps de voyager seule.
Pour un court moment vous pouvez avoir de la peine.
La confiance vous apportera réconfort et consolation.
Nous serons séparés pour quelque temps.
Laissez les souvenirs apaiser votre douleur,
Je ne suis pas loin, et la vie continue...

Si vous avez besoin, appelez-moi et je viendrai,
Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là,
Et si vous écoutez votre coeur, vous éprouverez clairement
La douceur de l'amour que j'apporterai.
Et quand il sera temps pour vous de partir,
Je serai là pour vous accueillir.
Absente de mon corps, présente avec Dieu.
N'allez pas sur ma tombe pour pleurer,
je ne suis pas là, je ne dors pas,

 Je suis la douce pluie d’automne,  

Je suis les mille vents qui soufflent,  

Je suis le scintillement des cristaux de neige,  

Je suis la lumière qui traverse les champs de blé,

Je suis l’éveil des oiseaux dans le calme du matin,  

Je suis l’étoile qui brille dans la nuit,
N'allez pas sur ma tombe pour pleurer,
Je ne suis pas là,
Je ne suis pas morte !

Vieille prière amérindienne qui vient de m'être transmise par Mi...que j'ai adaptée pour ma chère Séka

 Roger

 

 23 mai 2009

Bonsoir Roger,

Je viens de passer un moment unique, libre comme l'air et les images que je vois sur Viméo sont vraiment surprenantes. Séka à vos côtés sourit, s'exclame, s'émerveille, les larmes au bord des paupières. Larmes de joie, larmes de bonheur .... découvrir ces merveilles de la nature, assise à vos côtés. Quand le soleil est au couchant, le ciel est strié de lignes blanches, des avions de toutes catégories vont et viennent au-dessus de notre île : voyages, paysages, dépaysement, découverte, évasion.

Rêvez Roger, elle est là auprès de vous, au-dessus de ma tête. Le petit vrombissement de moteur tout là-haut c'était vous deux  ... Le petit point qui clignote, c'était vous.  J'aurais tant aimé ...

 Je pense à vous et à Séka. Ce que vous faites est superbe ! Pour ma part, je dois être mal équipée mais je visionne mieux et sans a-coups quand je supprime la fonction HD (à droite de l'écran). Le chant religieux me donne des frissons et m'emmène au-delà de mon horizon quotidien. Merci Roger. C'est un beau cadeau. Séka doit apprécier.

 

 Bonne soirée, Roger ! Je vous embrasse amicalement. Mi...

& Lundi de Pâques le 13 avril 2009

 Mon cher Roger,

J'ai attendu, en vain, le réveil de notre Séka comme on attend le soleil et le ciel bleu après l'orage. Hélas, nos souhaits n'ont pas été exaucés. Je me joins à votre incommensurable tristesse et prie pour que vous ayez le courage toi, son Homme,  ses filles et tous ses amis très chers de connaître à nouveau le soleil et le ciel bleu.

Je te joins un message que Séka m'a adressé lorsque j'ai perdu une amie très proche et très chère. Je lui disais ma peine de ne plus pouvoir communiquer avec elle. J'espère que tu entendras sa voix  et que ses mots t'apporteront une consolation . Dans ces mots qui semblent aujourd'hui nous venir de l'Ailleurs auquel elle croyait, nous reconnaissons bien sa foi dans la vie, sa grande délicatese et le soin qu'elle prenait de nous.

Comme elle me manque et me manquera. Sa présence sur notre groupe était un souffle vivifiant et un engagement envers les autres et aussi la beauté du mondequ'elle savait nous communiquer autant par ses écrits, que ses illustrations. C'était une belle âme et je suis reconnaissante à la vie de l'avoir mise sur mon chemin.

Tu peux, si tu le désires, mettre son message sur le site. Libre à toi.

Je te serre très fort contre mon ceour en espérant t'apporter ainsi un peu de réconfort.

Nicole, une amie du Québec

 

 Bonjour ma chère Nicole,

 

C'est toujours une grande tristesse de perdre un être cher surtout si jeune, 

mais garde dans ton coeur tous les bons et uniquement les bons

souvenirs d'elle : vois la riant, s'amusant, vois la pétillante de joie et tente de

préserver ces images pour toujours dans ton âme en pensant à elle.

 

Ton amie est maintenant comme une petite luciole brillante dans ce grand univers,

elle ne souffre plus, c'est cela l'important : elle ne souffre plus !

 

Et lorsque tu regardes le ciel, pense à elle comme un bonheur scintillant,

ça sera toujours ce message d'amour et de paix qu'elle t'adressera.

Car ceux que l'on aime très fort ne meurent pas, ils sont à jamais

près de nous tout de lumière vétus.

 

Il te faudra du temps pour que tu puisses penser à ton amie sans cette grande

étreinte de tristesse qui t'habite actuellement, mais tu y arriveras ma

gentille Nicole en t'assurant qu'elle n'a plus aucune souffrance et qu'elle est

devenue amour pur et éclats de bonheur scintillant ...

 

C'est ainsi que j'ai réussi à dompter l'immense chagrin après le départ de

ma petite maman. Et même s'il m'arrive souvent encore de me sentir broyer

par la tristesse et son absence, je l'imagine amour, je l'imagine sans souffrance

et cela adoucit un peu ma peine et efface mes larmes.

 

Je suis près de toi ma Nicole, je t'embrasse fort en te serrant sur mon coeur.

Séka

 Lundi de Pâques le 13 avril 2009

 Son caractère droit et la bonté de son coeur lui gagnaient l'affection de tous ceux qui l'entouraient.
Elle était aimée de tous, et ceux qui l'ont connue l'ont honorée de leur estime pendant sa vie,

et l'accompagnèrent de leurs regrets après sa mort.


Sa mort a laissé dans nos coeurs une plaie profonde.


Souvenez-vous de moi, vous du moins qui êtes mes amis,

car la main du Seigneur m'a frappé.
Coeur Sacré de Jésus, j'ai confiance en vous.

Mary

 Lundi de Pâques le 13 avril 2009

Il restera de toi

Il restera de toi ce que tu as donné
Au lieu de le garder dans des coffres rouillés.
Il restera de toi, de ton jardin secret,
Une fleur oubliée qui ne s'est pas fanée.
Ce que tu as donné
En d'autres fleurira.
Celui qui perd sa vie
Un jour la retrouvera.

Il restera de toi ce que tu as offert
Entre tes bras ouverts un matin au soleil.
Il restera de toi ce que tu as perdu,
Que tu as attendu plus loin que tes réveils.
Ce que tu as souffert
En d'autres revivra.
Celui qui perd sa vie
Un jour la retrouvera.

Il restera de toi une larme tombée,
Un sourire germé sur les yeux de ton cœur.
Il restera de toi ce que tu as semé,
Que tu as partagé aux mendiants du bonheur.
Ce que tu as semé
En d'autres germera.
Celui qui perd sa vie
Un jour la retrouvera.

Simone Veil

Avec infiniment de douceur

"Petite Boule de Tendresse"comme m'avait surnommé Seka

Chris /Kris

Dimanche de Pâques le 12avril 2009

Coucou à toi !

Voilà à quoi je pense cette nuit, à propos de notre petite Seka.
Je dis "petite" parce que malgré la force de ses convictions, malgré la force de
ses pensées, de ses paroles, de ses actes, de ses amours, de ses engagements,
malgré la grandeur de ses idées, de ses croyances, elle peut être aussi fragile,
exposée, vulnérable.
Je devrais pourtant dire "grande" Seka, parce qu'elle a toujours su négocier de
façon la plus constructive les nombreux moments difficiles qu'elle a connus,
parce qu'elle a su transformer tous les essais que la vie lui offrait, parce
qu'elle a su construire avec toi l'amour vrai qui lui permet enfin de se
trouver, de se poser.
Je devrais dire "grande" Seka, parce qu'elle s'est donné de partager sa
sensibilité extrême avec ses compagnons de coeur et d'âme... et que peu le font
aussi bien au cours de leur vie.
J'affirme maintenant qu'elle et grande et belle, notre Seka, parce que jusqu'au
bout elle s'est battue avec les ombres qui l'envahissaient encore, impatiemment,
en gardant toujours la force d'en protéger ceux qui l'entourent.
petite et grande Seka, ma belle amie, je veux juste te dire un infini merci pour
les leçons de vie que tu m'as, que tu nous as données, que tu continueras
toujours à donner.
Merci de ta fidélité et de ton regard sur le monde, merci de tes partages.
Et va tranquillement, maintenant : tout ça est bien ancré en chacun de nous.
Tout ça va continuer à vivre.
Je te souhaite de trouver enfin la sérénité et la plénitude parfaites auxquelles
tu aspirais tant...

Je t'embrasse, Roger, avec toute mon amitié, toute la chaleur dont je suis
capable, tu n'es pas seul, Roger, ta Seka est là, tout près, partout et en tout,
en toi : continues à la faire vivre merveilleusement, de mon côté, je te le
promets, je ferai aussi tout ce qui est en mon (tellement petit) pouvoir...

je t'appelle demain et pense à toi bien fort !
Anne

Dimanche de Pâques le 12avril 2009

 Cher Roger,
Je partage votre  incommensurable tristesse.
Vous saviez que le chemin serait rude et peut etre un cul-de-sac. Vous dire que la medecine a ses limites, vous ne le savez que trop. De ce jour ou ce si beau vol s'est suspendu, j'espere que vous ne retiendrez rien si ce n'est l'Ephemere qu'on ne peut saisir entre les doigts. Que les merveilleux moments de votre vie vous habitent et vous donnent la force de supporter le present qui risque d'etre habite par ce grand vide dont on a si peur. Que sa force vous guide dans la froideur de la Vie. Que son visage si rayonnant vous accompagne a tout jamais et sa si grande ame vous habite pour poursuivre son oeuvre.


Je vous serre dans mes bras tres tres fort.
Danielle

Dimanche de Pâques le 12avril 2009

 toutes mes condoleances Roger notre peine est grande je ne suis pas capable d'ajouter quoique ce soit pour l'instant mon coeur pleure une amie

Michele

Dimanche de Pâques le 12avril 2009

Bonsoir Roger!

 

Bonne fin de journée de Pâques pour ce qu'il en reste chez toi.

 

Je te souhaite encore une fois bon courage pour réussir à passer à travers cette terrible épreuve. Les mots me manquent pour t'exprimer ma tristesse devant ce malheur.

 

Encore une fois, bonne fin de journée.

Yvan et Gisèle

 

 

Samedi Saint le 11 avril 2009

Seka est partie, comme l' oiseau  qui annonce le printemps et le renouveau là où il se pose ... Seka est partout désormais, pour nous guider et nous apprendre à vivre chaque instant dans ce qu'il a de beau,  de grand , de lumineux et d'éternel....

prenons soin ensemble de notre chagrin, installons le dans le calme et la serenité...Seka est là, pour peu à peu, le transformer en confiance , espoir et harmonie...

je t'embrasse, j'embrasse les enfants...

marie

Vendredi Saint le 10 avril 2009

 

IL ETAIT UNE FOIS SEKA...MA CHERE SEKA...NOTRE CHERE SEKA

Séka ne souffre plus, elle nous parle enfin maintenant , mais seulement avec le langage de son coeur, depuis son nouvel univers là-haut vers lequel sa belle âme s'est envolée aujourd'hui, Vendredi Saint, 2009

 

Elle est décédée aujourd'hui, vendredi Saint, le 10 avril 2009

 

Une cérémonie religieuse aura lieu dans la salle du crématorium de Avanne près de Besançon, mardi le 14 avril à 15h45

 

Mise en bière: 15h30

Une cérémonie religieuse:15h45

Crématorium:16h30

PRIERE

Roger

 

Vendredi le 3 avril 2009

 
> Coucou !

> .........je viens prendre des  nouvelles de Seka... et de toi : besoin au-delà de
> tout de
> trouver en vous deux des signes d'apaisement, si ténus soient-ils, je
> n'oserais
> pas parler de sérénité... comment la trouver dans ce marasme ?
> Mais les points de vue ont changé depuis cet horrible mois de décembre -
> par
> point de vue, j'entends bien de là où on se place pour surprendre les
> signes ;
> de quel côté on les regarde... Un peu comme changer de siège pour passer
> de
> l'ombre au soleil... ou du soleil à l'ombre... Du coup, l'environnement
> nous
> apparait différemment : même lieu, même objets, mais angle de vision
> différent... Par la force des choses. Tout est relatif...
> Et l'autre jour, en t'entendant parler de et avec Seka (par elle aussi !),
> à
> l'hôpital, je me disais que tu gardais merveilleusement (mais à quel prix)
> ta
> capacité à te tordre le cou pour continuer à voir les signes de ta place
> d'hier
> et d'aujourd'hui, et de celle de Seka d'hier... Une posture
> tellement inconfortable -pour tous les deux sûrement, mais tellement
> nécessaire
> : que représente cet effort physique et mental pour pouvoir tout capter de
> toutes parts en même temps, face au silence, à la lutte sans répit de
> notre
> belle Seka ?
> Rien... aurais-tu tendance à dire généreusement, mais je sais qu'il n'en
> est
> rien : "tout" aurais-je tendance à rétorquer. Tout et à tous risques :
> celui de
> te
> fatiguer, celui de te perdre dans des abîmes de dépression, celui de
> perdre pied
> avec la réalité quotidienne...
> Heureusement, je sais les efforts efficaces que tu fais pour ne pas céder
> à
> toutes ces perditions. Mais j'imagine que tout cela ne laisse pas
> intact...
> Tu te raccroches à ta volonté de profiter de ces moments que Seka t'offre
> :
> immense cadeau qui lui ressemble de ne pas partir en courant, mais de
> t'accompagner pour vous assurer à tous deux que tout soit dit, tout soit
> partagé...
> Même si ces "tout" sont trop violents, trop partiels comparés à ce que
> vous
> viviez ensemble...
> Et puis je voudrais partager avec Seka aussi toute cette
> compréhension -vision-
> que j'ai de sa si belle âme. Je voudrais pouvoir la rassurer aussi, lui
> faire
> passer mon amitié, nos rêves, nos envies, nos révoltes. Lui faire passer
> la
> chaleur du soleil qui renaît, la couleur des fleurs qui réapparaissent, le
> chant
> des oiseaux qui se réveillent. Et entre notre belle amitié et ces images,
> je ne
> fais aucune distinction. Elles restent toutes aussi belles,
> inattendues -ou
> tellement attendues mais difficilement gérées- aussi empreintes de vie
> dans
> toutes ses acceptions.
> Je ne sais plus comment lui dire, et je crois que comme toi, la seule
> façon de
> la retrouver est de la toucher, de la caresser, de l'envelopper de mon
> regard...
> Peu importe, tout est bon !
> Je pense comme toujours très fort à vous deux, et je vous embrasse de
> toute mon
> amitié, du fond du coeur...
>  ...............
> Anne
>

 

Chère Anne,

Toujours fidèle comme d'habitude!

Tu sais, je ne peux voir ma Séka comme tu la vois, parce que je suis avec
elle tous les jours et que notre relation est fusionnelle et c'est ce qui me
permet de faire ce que je fais actuellement. Je ne suis pas courageux mais
simplement amoureux de Séka et ça pemet de prendre la chance qu'elle
m'entende dire tout de moi et et que je n'aie pas de regret sur ce point,
prendre la chance qu'elle entende mes paroles mon silence et ma mausique à
l'occasion, elle le mérite. Comme l'on dit au Québec dans une chanson de
Gilles Vigneault "C'est à ton tour de te laisser parler d'amour". Séka y a
droit pour sa générosité proverbiale, l'amour pour les siens et celui
qu'elle m'a appris.

Dans ce sens, je ne crois pas que ma santé soit en danger, mais sans amour
elle le serait. Lui dire que je l'aime est un revitalisant pour les deux,
j'en oublie la difficulté du moment.

Je tiens beaucoup ce discours sur l'amour c'est notre seul carburant qui
tient la route et comme je disais, ce n'est jamais redondant de répéter les
"je t'aime". Là où j'en suis, je ne fais et continue qu'à témoigner de mon
émerveillement devant la vie comme le faisait Séka, avec comme en fond de
toile l'amour.

Ne rien faire ne me laisserait pas intact, tout faire nous protège je crois.

Merci Anne pour ta présence d' accompagnement et d'amitié pour Séka et
moi-même, merci aussi à ceux qui avec nous ont la présence "d' oiseaux au
même plumage qui volent ensemble".

Nous t'embrassons fort en toute amitié,

Séka et Roger

 

Jeudi le 2 avril 2009

 Bonjour Roger,

 

.........pouvez-vous cher Roger lui transmettre ces quelques images que je lui dédie. Je me réfugie souvent dans les allées de mon jardinet et immanquablement c'est à elle que je pense quand je contemple les dons de la nature.

 

Imagine, ma Doucelina, les couleurs de mon jardin.
Sous le vieux citronnier, épuisé d'avoir tant donné l'été dernier, les muscaris pointent leurs chapeaux bleus. On dirait une armée de petits soldats qui veillent sur les tulipes. Orangées, rouges, jaunes, elles se faufilent entre les lames vertes de leurs feuilles élancées et ouvrent leur calice aux rayons du soleil. De-ci, de-là les primevères épanouissent au coeur de leur rosette verte, leurs petits yeux lumineux. Coussinets violets, jaunes, roses.
Un gros massif de marguerites violacées, des touffes de corbeille d'argent s'étalent et retombent en cascade vers le bas du talus. Que la nature est généreuse !
Aujourd'hui, une petite pluie bienfaisante s'occupe de mon jardin en douceur.
Promène-toi parmi les fleurs ma Douceline. Elles sont à toi aussi, nous marchons toutes les deux d'un pas serein vers la lumière ...

 

Embrassez Séka pour moi, Roger et redites-lui inlassablement les mots tendres, les mots doux qui lui vont si bien.

 Je vous embrasse amicalement.

 Mi...

 

Chère Mi...

 La médecine ne peut plus rien maintenant. Comme vous me le disiez, Séka a eu une vie trop active pour accepter cette immobilité et on imagine très bien qu'elle n'en voudrait plus maintenant qu'elle a vecu cet épisode, elle a une liberté de choix qu'elle n'avait peut-être pas auparavant.

Elle nous a donné la chance de nous rapprocher d'elle en prolongeant le temps de sa présence, elle me donne le temps d'aller au bout de notre histoire d'amour. Une vision de l'avenir commence à se dessiner piour moi,  mais il faut ce temps dont elle est si généreuse pour que se précise ma vie qui continuera avec elle autrement. Elle et moi avons encore des moments de pur bonheur lorsque je suis chaque jour près d'elle. Je continue à communiquer comme si rien ne s'était passé, je ne veux pas prendre la chance de ne pas lui avoir dit toutes mes pensées et mon amour si elle m'entend.

Je vous remercie pour ces magnifiques pensées imagées de votre jardin et qui sait si elle n'y est déjà?  Je les lui évoquerai tout à l'heure.

Je vous embrasse amicalement,

Roger

Jeudi le 2 avril 2009

 

 Bonjour Roger , juste un petit mot pour vous dire que je continue à penser et à prier pour mon amie et aussi pour vous . Tous les jours je passe sur le site et si vous n'ajoutez rien c'est sûrement que rien de nouveau n'est arrivé . Continuez à puiser auprès des gens qui vous aiment toute l'affection dont vous avez besoin , nous sommes là vous le savez bien . Je vous envoie toute mon amitié fraternelle . Claudine

 

Bonjour Claudine,

 

J'ai ajouté quelques mails sur le site qui donnent un peu l'idée de la situation. Comme la médecinne est au bout de ses ressources avec ma belle Séka, il ne faut plus espérer qu'en les siennes.

 

Je suis persuadé que Séka, la communication étant sa spécialité,  ne peut accepter cet emmurement extrême.  Des soins palliatifs pour une plus grande dignité et sérénité vers la lumière sont raisonnablement la route qu'elle choisirait et ce dans quoi nous sommes engagés. Un acharnement est inacceptable. Il n'en tient plus qu'à Dieu et à elle-même. Continuez vos prières pour nous, je vous en remercie au nom de ma Séka. Merci également pour votre fidélité et vos encouragements.

 

En toute amitié,

 

Roger

Dimanche le 29 mars 2009

Cher Roger.

A... me donne règulièrement des nouvelles de Séka.

Je suis passée, comme tous ses amis, de l'espoir à la crainte. Aujourd'hui,on attend le miracle. Il se produit déjà dans votre présence aimante et dévouée ; dans votre complicité affectueuse avec Nathalie. Tant d'amour ne peut qu'être ressenti par votre chère malade ; même si les preuves matérielles sont absentes.

Je vous souhaite beaucoup de courage, et la paix pour Séka.

Je pense très fort à vous deux.

Avec toute mon amitié.

BJ

 

 Chère BJ

 

Comme vous le dites si bien, maintenant on attend le miracle, mais on se demande dans quel sens il devrait se produire. Ce n'est pas nécessairement dans celui de nos attentes qu'il faudrait le voir mais dans le sens d'une VOLONTE SUPERIEURE qui s'exprime déjà quelque part à travers Séka, il est devenu opportun de nous laisser accompagner par elle.

 

Elle lutte beaucoup pour sa vie, ce n'est pas pour s'y attacher mais par amour pour moi, pour nous, comme elle l'a toujours fait. Elle veut se donner le temps de prendre racine dans le coeur de ceux qu'elle aime pour que nous puissions à notre tour transmettre sa capacité d'aimer. Elle l'a si bien traduit  dans son message du Nouvel An 2009 qu'elle n'a pas eu le temps d'envoyer, je l'ai fait pour elle.(Je l'ai cité plus bas, je récidive)

 

 

Pour 2009 nous vous souhaitons :

 

de prendre la Vie du bon côté,

 

de prendre le temps de Vivre sans courir en tous sens,

 

de prendre le temps d'Aimer,

 

de prendre le temps de Dire que vous Aimez vos proches,

 

de sympathiser avec les Fées et d'avoir la Fée Clochette pour amie personnelle,

 

de prendre vos quartiers au pied d'un arbre à Poèmes et de vous perdre souvent parmi les Etoiles,

 

de prendre des photos-souvenirs de vos plus beaux Emerveillements,

 

de prendre le Bonheur pour modèle quotidien,

 

de prendre appui sur un regard Aimant en le respectant le plus longtemps possible,

 

de prendre un billet pour le théâtre du Rêve

 

et un autre pour écouter les notes au concert du Vent,

 

et de prendre le temps d'entendre les flocons de neige tomber,

 

de prendre un enfant par la main en chantant Yves Duteil,

 

et de garder longtemps dans votre main celle d'une personne âgée,

 

de prendre la plume et d'écrire la poésie de votre Coeur,

 

de prendre un maximum de Fou Rire en le renouvelant chaque jour,

 

de prendre une sainte Colère contre la misère, les mensonges et l'hypocrisie,

 

de prendre vos Rêves pour des Réalités tout en vous gardant bien Ici et Maintenant,

 

de prendre de la Hauteur le plus souvent possible,

 

de prendre de la Distance avec les soucis et une belle habitude à Pardonner,

 

de prendre le temps d'écouter et d'entendre les nouvelles de la Nature,

...

de prendre enfin nos voeux au pied de la lettre !

 

SEKA

 

Votre message me touche et me permet de répéter le grand espoir de Séka  qu'elle manifestait une heure avant son accident du 26 décembre. "Sois heureux mon cher Roger", message qui a pris du sens pour moi qu'une heure plus tard. Je me plais dans cette répétition pour me convaincre, ça  m'est nécessaire dans les circonstances.

Il nous reste à prier avec vous très fort pour que s'accomplisse ce miracle  qui n'est plus du ressort de la médecine. La profonde croyance de Séka s'exprimait sur cette photo que j'avais prise d'elle et qui trouve sa pertinence à l'occasion de la semaine Sainte qui débutera  bientôt. 

Avec mon affection,

Roger

 

   Lundi le 24 mars 2009

Merci Roger d'avoir transmis ce projet. Je l'ai imprimé et je vais le garder sous les yeux pour pouvoir le consulter et mettre en application le plus de points possible.

 Le coeur de Séka coeur déborde de générosité pour les autres Roger et je suis tellement heureuse d'être du nombre, tellement reconnaissante d'avoir partagé de si belles choses avec elle. Elle est ma compagne de tous les jours, invisible mais tellement présente.

 

Quelques images qui me passent dans la tête et que je veux partager avec elle.

 

Le tiquetis de la petite mésange qui picore les insectes collés sur la vitre de mon bureau,

Le vent qui agite les branches de mon lilas qui s'efforce pourtant d'épanouir ses bourgeons d'un vert si doux,

Les cris et les rires des enfants au loin dans la cour de l'école,

Et tout là-haut un avion qui passe .... Roger et Séka, dans leur petit avion qui survolent la Corse ?

Rêve ma Douce, rêve ... je t'enverrai d'autres images et nous partirons au loin dans des délires féeriques. Je t'aime ma Doucelinka, ma petite soeur de coeur.

 

Passez une paisible soirée Roger. Nous n'aurions pas manqué de nous rappeler mutuellement, Séka et moi que ce soir, le programme allait nous enchanter avec les nouvelles du XIX ème siècle. Un petit bonheur à déguster, Roger.

 

Je vous embrasse amicalement. Mi...

 

 Lundi le 24 mars 2009

 Très chers amis,

 

Le 21 décembre,Séka avait commencé à préparer sa carte de souhaits pour l'année 2009, elle n'a pu la compléter et vous l'envoyer...

 

Je reproduis ici son projet de voeux, on reconnaît bien notre Séka dans ses éternels élans de générosité...!!!

 

Avec notre amicale affection

 

Séka et Roger

 

----- Original Message -----

De carpediem9@orange.fr

Sent: Sunday, December 21, 2008 11:59 AM

Subject: mes souhaits


Pour 2009 nous vous souhaitons :

 

de prendre la Vie du bon côté,

de prendre le temps de Vivre sans courir en tous sens,

de prendre le temps d'Aimer,

de prendre le temps de Dire que vous Aimez vos proches,

de sympathiser avec les Fées et d'avoir la Fée Clochette pour amie personnelle,

de prendre vos quartiers au pied d'un arbre à Poèmes et de vous perdre souvent parmi les Etoiles,

de prendre des photos-souvenirs de vos plus beaux Emerveillements,

de prendre le Bonheur pour modèle quotidien,

de prendre appui sur un regard Aimant en le respectant le plus longtemps possible,

de prendre un billet pour le théâtre du Rêve

et un autre pour écouter les notes au concert du Vent,

et de prendre le temps d'entendre les flocons de neige tomber,

de prendre un enfant par la main en chantant Yves Duteil,

et de garder longtemps dans votre main celle d'une personne âgée,

de prendre la plume et d'écrire la poésie de votre Coeur,

de prendre un maximum de Fou Rire en le renouvelant chaque jour,

de prendre une sainte Colère contre la misère, les mensonges et l'hypocrisie,

de prendre vos Rêves pour des Réalités tout en vous gardant bien Ici et Maintenant,

de prendre de la Hauteur le plus souvent possible,

de prendre de la Distance avec les soucis et une belle habitude à Pardonner,

de prendre le temps d'écouter et d'entendre les nouvelles de la Nature,

...

de prendre enfin nos voeux au pied de la lettre !

 Lundi le 24 mars 2009

bonjour Roger , tu as bien fait de parler ainsi  à Séka , de lui expliquer la situation avec tes mots , elle est présente, elle à pleuré, cela lui à fait du bien comme à toi ....mais quel courage et quel amour .......courage Roger ...personne ne connait la suite des évènements ...il faut vivre au jour le jour ...mais aussi prendre du temps pour toi ,pour réfléchir, créer de la musique ....tu pourras ainsi étre plus attentif encore à la communication de l'un avec l'autre . Je pense beaucoup à vous deux.....vous avez beaucoup d'amis ...les Denis se joignent à moi pour t'envoyer toute notre amitié amicale et chaleureuse Françoise

 

 Lundi le 23 mars 2009

Bonjour Marie,

 

Oui Séka est plus en mesure de comprendre puisque c'est elle qui vit la situation, mais elle ne peut l'exprimer. Mais je crois qu'un être humain reste humain quelque soit ce qu'il est amené à vivre, il déteste la souffrance, aime le bien-être et le confort, n'accepte pas la haine, aime l'amour, aime le beau, déteste le le laid,  aime ce qui sent bon, aime la belle musique et déteste le grand bruit etc. Je crois qu'on a tous le même niveau de compréhension pour ces choses, malade ou pas, conscient ou pas, il me semble qu'on est ainsi faits et je crois que l'on on peut présumer que les probabilités qu'il en soit ainsi sont celles-là.

 

Lorsque les choses sont prêtes elles arrivent, alors ne te traumatise pas parce que tu n'es pas venue voir Séka, tu n'es pas prête pas plus que moi j'étais prêt à dire à Séka son état exact, ce n'est pas par mauvaise volonté, au contraire, je voulais la protéger, et toi tu veux te protéger, c'est légitime et tout à fait compris de ma part. Merci pour la référence sur l'ouvrage dont tu parles.

 

Séka se joint sûrement à moi pour te souhaiter le plus grand courage par rapport à ce que tu vis avec ton papa et le cumul de tes charges et responsabilités en même temps et surtout que ton papa puisse récupérer et vivre encore des moments de bonheur et de quiétude;

 

Merci de te tenir au fait de ce qui se passe ici et de prendre des nouvelles.

 

Je t'embrasse amicalement,

Roger

 

 

Roger

 Subject: Re: Lettre aux amis

merci à toi Roger pour cette merveille que tu nous fais partager aujourd'hui ! Nous sommes nombreux à avoir cette même conviction, notre Seka est bien là ! certainement  même plus là que nous mêmes!!!! ::pour mieux comprendre ce qui se passe pour notre amie, je viens de lire l'ouvrage "putain de silence" de Philippe et Stephane Vigan.... ce que tu viens d'évoquer ressemble à ce que j'ai trouvé dans le témoignage de Philippe..

Certes , je ne me suis toujours pas rendue au chevet de Seka, j'en ai un peu honte,..... mais  je suis 3 fois par jour au chevet de mon papa hospitalisé et amputé, ceci, en plus de mon travail et de ma famille...

je pense souvent à vous tous, les proches de Seka...

amitiés sincères

marie

 Lundi le 23 mars 2009

Chère Nath,

 

"Le fait de voir son petit fils lui a fait sûrement du bien" . Oui sûrement!!! Merci de l'avoir amené. Lorsque je montrais une réticence, c'est à lui que je pensais mais pour ta maman c'est du bonheur sans aucun doute. MERCI!

 

"A quel stade les médecins pourront-ils parler de réveil à proprement parlé?" . Je ne suis pas médecin, je ne peux parler pour eux. Quand j'ai rencontré le Dr Baudic qui est maintenant parti, le diagnostique sévère qui est tombé soit "........." laissait de la place pour de l'amélioration. Il a ajouté qu'elle entend ce qu'on dit. Quelle amélioration? Je n'ai pas eu ce réflexe à ce moment pour poser la question.

 

Quant au régistre espoir, je viens de donner la perception que j'en ai dans le mail que je t'ai envoyé avant-hier.

 

Le voici à nouveau:

J'ai eu droit à trois belles journées calmes et pacifiantes avec Séka. Elle n'ont été que du bonheur, soit depuis que j'ai eu le courage de faire le point sans détour avec elle sur la situation exacte de son état.

Sans le vouloir, et pour éviter à Séka de lui faire mal, j'affichais sourire, calme et espoir. Elle n'a jamais perçu mon désarroi et l'immense peine que j'ai à la voir dans cet état. J'ai crû percevoir dans ses yeux que je "sonnais faux" parce qu'elle détournait son regard de moi. J'en ai déduit qu'il fallait que je cesse cette comédie et lui donne l'heure juste avec mon comportement, ne plus cacher mes sentiments. Je l'ai fait. Comme elle a beaucoup pleuré, elle m'a enfin révélé qu'elle m'a entendu, écouté et compris et dans un grand souffle qui a semblé me dire quelque part " Roger, tu m'as enfin comprise, je ne suis plus seule à constater et comprendre que je suis emmurée, que nous sommes deux à l'être maintenant dans notre communication et je suis prête à accepter avec toi de repartir avec ce qui reste. Voilà notre défi pour des jours à venir plus heureux avec du bonheur dedans." Un grand calme et détente l'occupent depuis ce temps, elle ouvre les yeux et me regarde se sachant comprise.  

J'ignore ce que les jours à venir nous réservent, mais je crois qu'un début d'acceptation s'instaure de part et d'autre et que ce sera le gage d'un espoir réel vers de petites améliorations. Ceci ne met pas en doute le régistre médical mais s'inscrit dans ma démarche et régistre de l'espoir. C'est un espoir vers une meilleure communication. Nous n'en sommes pas encore à l'étape de " Le scaphandre et le papillon", mais il n'est pas exclu pour moi.

Mes "interprétations" au sujet des comportements de ma Séka résultent de convictions que je peux avoir suite à des faits, comme par exemple le fait de verser abondamment des larmes si je raconte une chose triste. Pour moi, ça ne concrétise pas une certitude, mais une conviction que Séka est en mesure d'entendre et de comprendre...."

L'amélioration que je percevrais c'est une "capacité de comprendre qui s'ajoute à celle d'entendre et enfin l'ouverture des yeux à différents moments", mais ça ne revient pas vers l'extérieur encore, elle ne transmet pas autrement qu'en me regardant. Il n'y a pas encore de clignotement de paupières conscient qui viendrait dire "oui" ou "non" aux questions que je pose, mais il me semble qu'il y en a qui sont si peu perceptibles qu'il m'est impossible d'affirmer quoi que ce soit pour le moment. Quant à la main gauche, je ne perçois que du "réflexe" présentement. Il y a eu l'époque qu'elle serrait la main qui est chose du passé mais qui pourrait revenir j'imagine et qui ferait parti de "la place aux améliorations",  

Le véritable défi pour le moment je verrais un "désemmurement partiel" par la réponse à mes questions par un "oui" ou "non" au moyen des yeux ou de la main. Ce serait une grande libération pour elle et aussi pour nous.

Est-ce le moment d'une kinésithérapie ou autre intervention? Il faut que ce soit fait avec des personnes compétentes avec qui elle se sent aimée et entourée et que je sois dans les parages. Je ne peux répondre pour le moment. Je crois que ce que je fais présentement est pertinent et opportun mais je sens que mes limites en capacité et en connaissances seraient atteintes lorsqu'elle pourra répondre. Reste à voir, j'ai peut-être des ressources insoupçonnées mais il faudra éventuellement que je sois aidé tant pour prendre un peu de recul que d'avoir un peu de repos. 

Pour conclure, c'est important, j'insiste sur le fait que mes observations sont celles d'un profane très lié affectivement.

 

Je vais publier ce courriel et si des réactions négatives se soulèvent , je l'enlèverai. Encore une fois je ne veux pas faire de ce site un lieu de polémique, ce n'est pas un blogue mais un site Internet dont une partie est dédié à ma chère Séka pour lui rendre hommage, attirer des prières, des encouragements, et pour témoigner de la beauté des gens par leur générosité et capacité d'amour. 

Avec ma Séka, j'ai appris que mon pays, c'est la vie...!!!

Je vous embrasse tous les trois,

Roger


----- Original Message -----

To: ROGER VEZINA

Sent: Sunday, March 22, 2009 7:13 PM

Subject: Re: Photos dans la chambre de votre maman


Hello Roger

Nous sommes allés voir maman tout à l'heure...pas très longtemps puisque les soins arrivaient.
Tu venais de partir, nous nous sommes croisés de peu...
Elle était assez agitée lorsque nous sommes rentrés dans sa chambre... et puis quelques minutes plus tard, elle semblait appaisée.
Le fait de voir son petit fils lui a fait sûrement du bien.
A quel stade les médecins pourront-ils parler de réveil à proprement parler


On t'embrasse... à bientôt
Nat Flo et Andrea

ROGER VEZINA a écrit :

Chères Nath et Tania,

 

J'ai enfin trouvé les photos numérisées de vous, Florent, Pierre, Andréa et Timothée qui sont sur le bureau de ma Séka. Ce sont celles auxquelles elle tient  et comme elles sont encadrées je ne pouvais les apporter à l'hopital, il fallait absolument que je trouve les originaux parmi les centaines de photos que j'ai. Ca sera fait cette semaine...tout le monde y sera au complet.

 

Je vous souhaite une bonne soirée et  je vous embrasse,

 

Roger

Dimanche le 22 mars 2009

 

 Cher Roger,

 

Le pas que vous avez franchi est immense et il était absolument nécessaire. Je sais à quel point il a dû vous en coûter mais entre vous deux il ne peut y avoir que la VERITE. Vous ne pouvez pas "tricher" avec votre Séka parce que les regards que vous portiez sur son visage devaient contenir toute votre détresse et vos angoisses. Je pense du fond du coeur que vous avez fait ce qu'il fallait. Nous ignorons ce que Séka ressent, ce qu'elle comprend, ce qu'elle peut interpréter de vos regards, de vos paroles,  de vos gestes et de votre comportement. Et c'eût été la tromper que de continuer à lui laisser croire qu'il n'y avait qu'à attendre que tout s'améliore. Vous ne pouviez pas rester derrière la vitre plus longtemps Roger, si transparente soit-elle, parce qu'elle vous aurait empêcher d'entrer dans la bulle de votre bien-aimée. Comme elle doit vous bénir et vous aimer d'avoir parlé vrai ! Comme vous je crois fermement que ses larmes  sont l'expression de sentiments et d'émotions. On ne parle plus de réflexes. Elle sait ce qui vous attend tous les deux et vous remercie par ses larmes d'avoir trouvé les mots qu'elle attendait.

Vous savez Roger que lorsque vous ressentez le besoin de parler de ses réactions, de ses émotions, de ses gestes, vous ne devez pas hésiter. Les partager avec ceux qui vous aiment tous les deux vous aidera, car c'est pour vous une charge émotionnelle très forte. Il faut soulever un peu la soupape de temps à autre. Même si les quelques nouvelles que je vous adresse n'ont rien de passionnant, elles n'ont pas d'autre but que de renforcer le lien qui me relie à ma Doucelinka.

Redites-lui toute ma tendresse cher Roger. Je pense à elle chaque fois que mes yeux se posent sur une fleur, le ciel bleu, les petits nuages rigolos qui se faisaient porteurs de nos petits messages affectueux et de brassées de bisous doux. Comme elle me manque ma Douceline !

 

Bonne semaine Roger. Qu'elle vous apporte bonheur et sérénité et bien d'autres surprises venant de Séka.

Mi...

Dimanche le 22 mars 2009

 

 C 'est les larmes aux larmes que je me permets de vous écrire ces trois mots" Amour, tristesse ,à vos cotés" continuez à être là pour Seka et puis très égoïstement pour nous, merci de mon offrir vos pensées  sans le savoir vous me donnez le courage de continuer.............        SARAH

Le 22 mars 2009 12:05, ROGER VEZINA <roger.vezina@orange.fr> a écrit :
Chers amis,

 

J'ai eu droit à trois belles journées calmes et pacifiantes avec Séka. Elle n'ont été que du bonheur, soit depuis que j'ai eu le courage de faire le point sans détour avec elle sur la situation exacte de son état.

 

Sans le vouloir, et pour éviter à Séka de lui faire mal, j'affichais sourire, calme et espoir. Elle n'a jamais perçu mon désarroi et l'immense peine que j'ai à la voir dans cet état. J'ai crû percevoir dans ses yeux que je "sonnais faux" parce qu'elle détournait son regard de moi. J'en ai déduit qu'il fallait que je cesse cette comédie et lui donne l'heure juste avec mon comportement, ne plus cacher mes sentiments. Je l'ai fait. Comme elle a beaucoup pleuré, elle m'a enfin révélé qu'elle m'a entendu, écouté et compris et dans un grand souffle qui a semblé me dire quelque part " Roger, tu m'as enfin comprise, je ne suis plus seule à constater et comprendre que je suis emmurée, que nous sommes deux à l'être maintenant dans notre communication et je suis prête à accepter avec toi de repartir avec ce qui reste. Voilà notre défi pour des jours à venir plus heureux avec du bonheur dedans." Un grand calme et détente l'occupent depuis ce temps, elle ouvre les yeux et me regarde se sachant comprise.  

 

J'ignore ce que les jours à venir nous réservent, mais je crois qu'un début d'acceptation s'instaure de part et d'autre et que ce sera le gage d'un espoir réel vers de petites améliorations. Ceci ne met pas en doute le régistre médical mais s'inscrit dans ma démarche et régistre de l'espoir. C'est un espoir vers une meilleure communication. Nous n'en sommes pas encore à l'étape de " Le scaphandre et le papillon", mais il n'est pas exclu pour moi.

 

Mes "interprétations" au sujet des comportements de ma Séka résultent de convictions que je peux avoir suite à des faits, comme par exemple le fait de verser abondamment des larmes si je raconte une chose triste. Pour moi, ça ne concrétise pas une certitude, mais une conviction que Séka est en mesure d'entendre et de comprendre.  

 

J'ai parfois l'impression d'être intimiste mais en toute franchise c'est le prix à payer pour m'exprimer et m'aider à continuer, je vous demande de me pardonner si par hazard cela vous offusquait. Bien sûr que je pourrais me livrer dans l'écriture d'un livre mais je n'en suis pas là, c'est à des amis que je veux m'adresser par courriel.

 

Continuez à nous encourager même si vous croyez qu'il y a redondance, le mot "je t"aime" , les "je suis avec toi", les "tu n'es pas seul" ou autres sentiments  ne sont jamais redondants.

 

Mon amitié vous accompagne,

 

Roger

 

Mardi le 17 mars 2009

.... Comment va notre Douce Séka ? J'aimerais lui envoyer une brassée de mots pour ensoleiller la prochaine journée.

Voulez-vous bien être mon messager ?

 

Pour toi ma Doucelina

 

Un lever de soleil radieux pour dissiper les brumes du matin.

Des oiseaux pépiant pour saluer l'astre d'or.

Des gouttes de rosée perlant sur le brin d'herbe tendre.

 

Les pas feutrés de celui qui t'aime et vient tendrement te tenir la main.

La vie, la vie ...

 

Je pense à toi ma petite soeur d'âme et me ressource à ton sourire.

Mirabeluska

 

Samedi le 14 mars 2009

 Cher Roger,

 

Je te réponds avec la poésie métaphorique:

 

Mort et Vie

 

Sur cette terre brûlée

je ne voyais plus

qu'une ombre

au songe envolé

 

Le feu dévastateur

a rongé au sol

les arbres

aux manteaux verts

Il ne reste que la désolation

des grands troncs noircis

 

Mais ici et là je vois

des traces de vie

faites de tendres verts

La nature est la plus forte

elle reprend sa place.

 

Voilà ça dit mieux ce que je ressens pour toi & Séka.

 

Merci de nous tenir au courant.

 

Bisous

 

MarcelleXXX

Mercredi le 11 mars 2009

Cher Roger,

J'arrive au bout de mes ennuis avec mon ordinateur et j'ai récupéré presque toutes mes données. Toutes ces complications m'ont un peu coupé de vous et de Séka mais je suis constamment par la pensée avec vous. Coupée de mes proches aussi car la communication par Outlook ne fonctionnait plus. Il semble qu'aujourd'hui j'ai pu reprendre contact avec ceux auxquels je tiens de tout mon coeur.

Le lien que j'avais rangé dans mes favoris pour accéder rapidement au site "Il était une fois" semble corrompu mais j'ai retrouvé dans un courriel un lien qui m'a menée directement à la page des témoignages.

Une lueur d'espoir quand je vous lis : "Elle peut entendre ce qu'on dit ..." . J'aurais tant de choses à lui murmurer, tant d'encouragements à lui prodiguer, tant de doux souvenirs à évoquer... Je n'ai plus le même enthousiasme à créer depuis que ma Douceline n'est plus à même de partager avec nous ses idées, son imaginaire, sa fantaisie. Mais je suis à ses côtés pour l'aider à se battre. Sa petite coccinelle me remonte le moral et je la place et déplace au gré de mes images virtuelles. Je sais Roger que vous allez lui raconter le retour du printemps, les petites fleurs qu'elles soignaient sur le rebord de sa fenêtre. J'ai encore la photo de ses jolies pensées violettes qu'elle aime. Il y aura d'autres printemps, Roger, je veux le croire très fort et elle se réveillera tout à fait pour vous sourire.

Embrassez-la tendrement de ma part et dites-lui combien sa pensée me donne du courage.

Je vous souhaite une bonne journée et je vous embrasse amicalement.

Mirabelle

Mercredi le 11 mars 2009

Merci beaucoup Roger pour ces nouvelles qui me rassurent il faut toujours esperer et prier la vie nous offrent tant de choses Seka est dans mes prieres dites lui que je pense tous les jours à elle,embrassez la de notre part Beaudegat et MLumierenoire elle nous connait bien mon mari et moi sur ces speudos

Ne dit on pas que l'amour fait des miracles le votre est si fort

encore merci pour ces nouvelles j'espere ne pas vous avoir ennuye en vous ecrivant ma lettre mais j'etais si inquiete

je vous embrasse tous les deux

Michele

Lundi le 2 mars 2009

Bonjour Roger, je regarde votre site ....toutes ces personnes qui sont autour de vous doit te donner du courage ...il en faut ...mais l'amour fait des merveilles et tu as raison de perséverer , d'ètre auprès de Séka ..je suis sùr qu'elle sait que tu es là .....je ne sais pas dire les choses aussi bien que toi et tes amis  mais Roger je pense souvent à toi et à Séka que je commence à connaitre à travers tes écrits et les témoignages de tous ceux qui vous aiment ........bon courage je t'embrasse Françoise G.

 

Chère Françoise,

En effet, ton message me donne l'occasion de dire à tous et en particulier à ma Séka que si je suis tant supporté c'est à cause d'elle et de la capacité de compassion de tous ceux qui écrivent, le faire pour moi c'est aussi le faire pour Séka et vice-versa. Tous n'ont pas la même chance malgré tout d'être accompagnés comme je le suis dans des circonstances comme celle-là. Je ne sais dire jusqu'à quel point je vous remercie tous, que je n'ai pas le droit de fermer le site ou de me laisser aller, pour Séka et pour vous, même si c'est très difficile.  

Je vous prie de m'excuser si j'ai laissé croire que je fermais le site, j'avais l'impressio qu'il avait atteint son but .Les témoignages reçus dont celui de Anne en particulierm'ont convaincu du contraire. Merci Françoise pour ton message qui me permet de faire le point , de m'encourager. Je suis avec ma Séka tous les jours, mais pour ma santé je commence à réfléchir sur l'aménagement d'un temps qui me permettrait un peu de repos pour une certaine période afin de pouvoir continuer.

J'ai publié sur le site ton mail et ma réponse parce que c'est aussi de ce genre de témoignage dont nous avons tous besoin, il est clair, il dit tout en peu de mots, avec le coeur. On est tous interpelés et on a tous besoin d'un certain réconfort et encouragement, parce qu'on vit tous des moments difficiles à l'occasion. Séka nous donne l'opportunité d'un site sur la fraternité humaine. Un gros merci pour ta participation qui ,avec celle des autres, ne fait qu'ajouter à la qualité du site pour notre Séka, je l'appécie beaucoup.

Avec toute notre amitié,

Roger

Lundi le 2 mars 2009

 Je viens de lire ce que vous avez écrit dans le site , en effet vous êtes bien las , c'est normal  mais nous sommes tous là auprès de vous . Alors ne fermez pas . Je vous envoie mon amitié fraternelle . claudine

Lundi le 2 mars 2009

 Chère Mi...,

Les mots sont inutiles mais aussi utiles quelque part.

Pour ne pas sombrer je me suis servi de mots faisant appel à la raison de façon à y trouver mon compte et apaiser ma douleur et celle des proches. J'essaie d'avoir une vision que je pourrais qualifier de "fuite vers le haut", ou de transcendance pour mettre un peu de baume sur la plaie, alors en quelques mots je livre le fruit de ma réflexion, un outil de gestion de ma souffrance que je veux partager avec vous parce que nous souffrons tous et qu'il faut assumer. Je reprends vos mots autrement chére Mi...

Tout cette dynamique des événements autour de ma Séka s'articule sur deux régistres, l'un médical et l'autre d'ordre affectif. Le premier dit les choses que le médecin voit, l'autre dit le rêve, il dit les choses qu'on veut entendre comme proches et profanes dans le sens de l'espoir , ce qui est légitime et qui laisse place à toutes sortes de perceptions conscientes ou pas qui varient avec chaque individu, selon sa liberté et ca capacité de recevoir, bref ce régistre aide le rêve à vivre, il ne le tue pas.  Les deux régistres cohabitent, mais pas ensemble,  il s'agit de comprendre ce qui se passe à l'intérieur de nous. M'y situer et la capaciter choisir le bon régistre du moment peut atténuer la douleur fait partie du "Sois heureux mon cher Roger", de Séka.

Avant hier, oh miracle... Séka a ouvert les yeux pour la première fois depuis qu'elle a quitté la REA il y a plusieur semaines. Il serait malsain et inhumain de rester uniquement branché sur le régistre médical bien qu'il soit une réalité, je plonge dans le second...quelle bouffée d'air frais, je vis, c'est aussi une réalité qui me protège même si elle n'enlève pas toute la douleur!!!

Voilà, merci ma chère Séka pour toutes ces réflexions que tu engendres, pour cet avancement que tu inities. Anne a raison dans le message qui suit, et qui m'incite à ne pas mettre fin à la partie du site qui concerne ma Séka. Je m'étais dit qu'il avait rempli son rôle de rassembleur pour le témoignage et la prière mais n'étais pas tout à fait conscient de l'éclairage apporté par le message de Anne. Je m'abstiendrai donc.

Merci Mi...encore une fois pour tout cet encouragement. Je ne manque pas chaque jour de parler à Séka de Mi...sa petite soeur de coeur.

Avec mon amicale affection,

 

Roger

 

Dimanche le 1er mars 2009

Cher Roger,

Les mots sont inutiles je le sais,  mais je veux néanmoins vous assurer de ma présence auprès de vous par la pensée. Cette conclusion du neurologue qui me venait parfois à l'esprit, je la repoussais de toutes mes forces en m'appuyant sur le fait que Séka semblait avoir des réactions quand vous lui preniez la main. Se peut-il que ce ne soient que des réflexes. Je voulais tant croire qu'elle était consciente, loin de nous, mais consciente et  qu'il était trop tôt encore pour trouver un moyen de communiquer. Dans ces moments d'intense douleur on arrête les mots avant qu'ils ne sortent, on  s'interdit même de penser qu'il n'y a plus d'espoir, qu'il y a eu l'avant AVC et puis "l'après" . C'est vraiment trop douloureux, et j'imagine par quels tourments vous passez. Je ne pourrais pas rester éloignée moi non plus Roger. On ne peut pas se mettre dans la peau et dans la tête d'un autre et vous seul savez ce qui sera bon pour vous. La phase d'acceptation de son état est une terrible épreuve pour vous et pour tous ceux qui aiment Séka.

"Avoir des remords", dites-vous ? Vous ne devez pas partir dans cette voie Roger. Je connais le sentiment d'impuissance, la révolte que l'on éprouve devant une telle accumulation de faits aggravants et la médecine elle-même a atteint ses limites. Restez auprès d'elle, Roger votre amour pour elle vous aidera.

Je pense très fort à vous et à ma Doucelinka qui reste pour toujours ma petite soeur de coeur.

Je vous embrasse fraternellement et vous souhaite beaucoup de courage.

Mi...

 

Dimanche le 1er mars 2009

 Coucou !
Tu vois, moi aussi je peux te harceler !!!
Je viens de retourner sur le site, lire les témoignages que je n'avais pas pris
le temps de lire depuis quelques temps.
Et pour "répondre" (si tant est que ce soit cela que tu attendes) à ce que tu me
disais dans une de nos dernières conversations, je trouverais infiniment triste
de fermer le site.

Pourquoi ? Parce qu'il est par les témoignages qui le font vivre un lieu et un
temps d'échanges vrais, de pensées spontanées -les plus fortes à qui parvient à
les formaliser par les mots, de vérité du coeur, de vie dans toutes ses
acceptions, dans toutes ses questions, dans toutes ses craintes et ses espoirs.
Parce que grâce à cela, je suis sûre qu'il permet à certaines personnes
étrangères à toute cette amitié d'y trouver du bien être, d'y trouver la petite
lumière qui rassure dans la nuit contre les plus mauvais cauchemars ;)
Parce qu'il permet à ceux qui ont du mal à extérioriser des mots de bénéficier
malgré tout de leur pouvoir magique : un baume sur une blessure, tout
simplement.
Des occasions de partage, de se sentir moins seul dans la douleur, dans le
chagrin, dans la vie : ce site est le témoin qu'il peut exister des liens vrais,
réconfortants, même entre personnes qui ne se seraient jamais douté de
l'existence les unes des autres.

Ce site est un lien, un maillon, la belle possibilité offerte de COMMUNIQUER.
N'est-ce pas cela que Seka a tenté de faire durant toutes ces années ?
N'est-ce pas cela le cadeau à continuer de lui offrir dans son sommeil ? N'est
ce pas cela aussi qui la maintien en vie dans nos coeurs ?

Je comprends et partage ta fatigue de porter tout cela, je comprends tellement
ton besoin de te ressourcer, de te sortir de ce maudit cauchemar... Mais je me
dis que ce site, en restant tout simplement le dépositaire des témoignages que
tu reçois, sans autre travail de ta part, a une vraie raison d'être.
Bon : fais de tout mon bla-bla ce que tu peux bien sûr...
Mais je pense que toute ton énergie passée dans le site ne doit pas avoir été
vaine.
Elle peut se poursuivre de façon plus "économique", je veux dire que le site
peut n'être pour un temps encore qu'une belle boite à messages... Et en cela, il
jouerait encore son rôle !

Tout cet immense besoin que tu as ressenti dès l'accident de Seka se transforme
normalement au rythme du temps qui nous fait tous évoluer dans nos pensées, se
calme, devient plus quotidien, moins "pressé"... Comme Seka !
C'est normal...

Je t'embrasse, Roger, et te redis tout le bonheur que j'ai à retrouver notre
Seka lors de mes visites, ce temps merveilleusement offert de lui dire de vive
voix tout l'essentiel de notre amitié.
Je te redis aussi tout le bonheur que j'ai à te découvrir, toi et tes traditions
québecoises (? l'ordinateur me souligne ce mot en rouge : il n'aime pas que je
ne sache pas écrire ce mot... chacun ses faiblesses, non ?!!) : des traditions
qui font de toi un homme debout malgré le poids des évènements que tu vis...

Bises et à bientôt !
Anne

 

Dimanche le 22 février 2009

 Chers vous deux,

Merci de nous faire partager votre combat...

Un ami très proche, l'an passé, a été atteint d'un cancer très virulent.

On était sans espoir... et il s'en est sorti, bien sûr grâce aux progrès de la médecine, mais aussi, et peut-être surtout (selon lui) par toutes les pensées et ondes positives qu'il sentait affluer vers lui...


Il m'écrivait:


... j’ai puisé dans tes messages de gentillesse une grande partie du courage qui m’était indispensable, même si sur le plan médical vous ne pouviez rien pour moi, et que je me croyais condamné à mort, à brève échéance.

Nul ne sait d’où vient cette puissance psychique qui magnifie la capacité de resistance et permet de mener l’etre humain et ses combats à la victoire. Certainement pas l’isolement, le repli sur soi-meme ou l’abandon et le renoncement.


Et c'est bien cette preuve de puissance psychique que vous offrez, Séka et vous Roger.

Alors je ne doute pas du résultat !

Avec toute mon admiration... et mon affection.

En regrettant que notre rencontre ait été si brève...

James

Samedi le 21 février 2009

 Bonjour petite amie , Il y a déjà presque deux mois que tu te reposes . Je continue à être avec toi

dans mes prières . Je pense beaucoup à ton mari et à tes enfants ils sont là avec toi . Roger à raison de te faire écouter de la musique c'est tellement beau ! Petite amie Seka reviens vite avec nous .Nous repartons demain ,je vais faire ta Claudine le vagabonde de nouveau !

Je t'embrasse . Claudine

Samedi le 21 février 2009

 Chère Mi...,

 

Vous ne douterez sûrement pas que j'ai installé à ma Séka la radio-cassette-CD depuis le début. Pour la radio je lui mets Radio Classique à 94,2 que vous ne pouvez prendre chez vous. Par contre, pour vous rapprocher de Séka, il vous est possible, si vous aimez la musique classique, d'écouter ce qu'elle entend en allant à l'adresse suivante, vous attendez quelques secondes pour que la station s'active:

 

http://www.radioclassique.fr/fileadmin/player/player_popup.php?param=qt&debit=&rd=0

 

A la maison nous sommes branchés sur Radio Suisse Classique d'internet (l'ordi est branché sur le système de son) Vous le prenez donc sur votre ordi. Il n'y a que la musique avec l'intitulé de la pièce en français et en allemand. C'est je crois une des meilleures stations au monde. Toujours donc sur Internet vous allez sur notre site à l'adresse suivante en cliquant sur Radio Suisse Classique.

http://www.iletaitunefois95.com/radio_classique.htm

 

Si Séka m'entend, elle entend aussi sa musique. La musique est intemporelle, universelle et fait vivre les émotions, les images, est indispensable comme la nourriture de tout temps. Elle est presque indissociable de l'amour. C'est avec l'amour le plus beau cadeau qu'on peut se faire et je le répète souvent à Séka. "N'y a pour toi pour le moment que deux choses importantes que tu peux recevoir et ce sont les plus importantes, l'amour et la musique, le reste est secondaire, on s'en tient à l'essentiel, avec ça le reste viendra"  J'ai l'impression que ça la calme et la rassure.

 Que pensez-vous Mi... si je publie ce texte ci-dessus (sauf votre nom naturellement), ce qui permettrait à tous de se rapprocher de Séka par la musique.

Je vous embrasse

Roger

 

Bien sûr Roger, on n'écoute jamais trop la bonne musique. Elle est un remède à bien des maux. Je crois pouvoir vous dire que certains membres de notre groupe apprécieront de pouvoir être en communion de pensée et d'écoute avec notre douce amie.

Merci de m'avoir indiqué cette adresse. J'ai fait un essai sur l'ordinateur et je reçois parfaitement.

 

Passez une bonne fin de semaine auprès de votre chère Séka et ne manquez pas de lui transmettre mes plus douces pensées.

A bientôt Roger.

Mi...

 

Dimanche le 15 février 2009

 Cher Roger,

Alors que pour vous chaque minute doit paraître si longue, le temps a passé pour nous à une vitesse effarante depuis votre dernier message. Il m'a rassurée, un peu, car je vous ai senti libéré d'un poids qui vous préoccupait alors que vous avez besoin de toute votre disponibilité pour Séka.

Des contraintes familiales m'ont un peu écartée de l'ordinateur mais je lis régulièrement les témoignages adressés par vos amis et ceux de Séka. C'est une source de réconfort à laquelle on a besoin de s'abreuver dans les moments les plus difficiles.

 

Je partage aussi l'avis d'Anne qui pense que le témoignage que vous apportez de votre propre ressenti est de nature à apaiser ceux qui traversent la même épreuve.

 

J'ai eu une pensée plus attendrie pour Séka ce week-end car je pressens qu'elle n'aurait pas manqué de vous consacrer une de ses petites créations dont elle avait le secret à l'occasion de la Saint Valentin. Votre présence à ses côtés a été un message d'amour et même si dans la bulle où elle se repose, elle n'en a pas tout à fait conscience, chaque signe qu'elle vous offre est un acte d'amour.

 

Je voudrais vous demander une petite faveur, Roger. Par modestie, Séka ne signait pas ses créations qu'elle adressait au groupe autrement qu'avec sa petite coccinelle. Pensez-vous que je pourrais insérer de temps à autre dans mes créations d'images cette "petite bête à Bon Dieu" comme on la nomme chez nous. Ce serait ma façon de faire participer Séka aux activités de notre groupe au-delà de son sommeil. Une façon aussi de faire durer son esprit si généreux parmi les membres. Si vous pensez que ce n'est pas une bonne idée, ne craignez pas de me le dire et je ne vous en parlerai plus.

 

Dites lui, Roger, toute ma tendresse, dites lui que son absence m'est douloureuse mais pas désesperée. Elle va revenir et nous faire comprendre qu'elle est bien toujours avec nous. Embrassez-là tout doucement pour moi.

Je vous souhaite une bonne semaine remplie d'espoir et de belles surprises.

Je vous embrasse.

Mi...

 

Dimanche le 15 février 2009

 Oui Roger ...il faut espérer et tenir bon ....je crois beaucoup à la présence de ou des êtres aimés auprès des personnes dans le coma.....elles ressentent beaucoup de choses, je me suis beaucoup battue à l'hopital pour que les soignants soient vigilents aux paroles prononcées par l'entourage.......encore une fois bon, bon courage .....je t'embrasse Françoise

 

Samedi le 13 février 2009

 Bonsoir Roger , que devient notre chère Seka ? y a t'il une petite lueur ?, Nous ne sommes pas à Fès car sur la route en Espagne je me suis fait voler mon sac avec tous les papiers , les cartes etc.. Donc nous sommes rentrés chez nous afin de tout refaire . Sur le moment j'étais très en colère et triste mais tout de suite j'ai pensé à Seka . Petite amie j'attends comme tous tes amis un petit signe de réveil . Je t'embrasse , je t'aime . Claudine

 

Mercredi le 11 février 2009

 Cher Roger,

juste un mot pour te confirmer que je te lis chaque jour. 

En lisant  les derniers témoignages,  que j'apprécient particulièrement, j'ai le sentiment de rencontrer d'autres bons et doux petits grains de sable qui discretement scintillent de fidèlité  et de respect... Je m'allie à eux pour former une immense dune d'espoir et de confiance  dédiée à  mon amie Seka...

Je t'embrasse très fort et te souhaite une bonne nuit

marie

Mercredi le 11 février 2009

 

Bonsoir Roger,

 

À l'heure où vous m'écrivez, je constate que le sommeil ne vient pas facilement, signe certain que vous devez réserver votre énergie pour les choses les plus importantes en ce moment et ce n'est sûrement pas, de toute évidence, la maintenance d'un site.

 

N'ayez pas de doute sur ce que pourrait penser Séka de votre décision, soyez en certain. Il ne peut y avoir de place présentement dans votre vie pour ce sentiment qui ne fait que semer du mal-être.

 

Je termine en vous disant que je pense à Séka à tous les jours, mais également à vous, loin de votre famille qui devient si importante lors de tels événements.

 

Céline

 Mercredi le 11 février 2009

 

Bonsoir Céline,

 

Ce qui aurait été triste, c'aurait été de ne pas avoir tenté l'expérience. De toute évidence je n'ai pas recherché la facilité,  je suis allé dans le sens de la vie,  porteuse d'ambivalences et de contradictions, 

 

Je ne crois pas qu'avoir raison est synonyme de paix.  Pour dire vrai je crois m'être libéré d'une charge que je ne suis pas tenu de porter, et je crois que c'est une décision raisonnable.

 

C'est l'amorce peut-être d'une orientation nouvelle pour le site qui prend beaucoup trop de mon temps dans les circonstances. Je verrai. Ce qui importe c'est ma Séka. Parfois j'essaie de répondre pour elle et je ne suis pas elle, c'est peut-être un peu trop pour moi, je dois penser un peu à moi comme vous le dites et peut-être me laisser gâter, c'est ce que dirait sans doute Séka.

 

Merci pour votre compréhension.

 

Roger  

 Mercredi le 11 février 2009

Comme c'est triste.... Triste pour nous, mais combien pour vous.

 

Je n'ai pas la plume de Séka et j'ai, jusqu'à ce jour, résisté à vous écrire, me disant que mes paroles ne feraient que vous gruger du temps tellement précieux pour vous présentement. Cependant, votre dernier message me pousse à vous dire que je suis très attristée par le fait de ne plus pouvoir lire votre petit rapport quotidien sur l'état de santé de Séka. À tous les soirs, en entrant du travail, le premier geste que je posais était d'ouvrir mon ordi et d'aller vous lire, toujours dans l'espoir d'y trouver un signe positif. Pour moi, cette petite lecture me permettait de la sentir encore bien présente parmi nous. Les rares occasions où vous sautiez une journée, ce qui était tout de même très normal, j'étais déçue. Vous pouvez imaginer ma déception en apprenant votre décision de ne plus tenir le journal. Sachez cependant que je vous comprends et que j'aurais certainement fait la même chose que vous en pareille situation. Je ne connais pas Séka comme vous, mais suffisamment pour savoir qu'elle ne voudrait pas être au centre d'une controverse. Ce qu'il est difficile de plaire à tous... mais ce qui est encore plus difficile à comprendre, c'est de constater qu'il y a des gens qui ne perçoivent pas combien l'écriture peut être salutaire pour certaines personnes. Chose certaine, vous ne méritez pas que l'on s'en prenne à vous parce que vous aimez tant Séka que vous avez le besoin de le crier et que votre façon bien légitime de nous transmettre votre sentiment est de nous partager ce que vous vivez quotidiennement avec elle. Malheureusement, notre liberté se termine là où celle des autres commence...

 

J'ai connu Séka sur le groupe L... où ses créations et ses textes n'étaient que poésie. Vous avez même été la cause du premier courriel que je lui adressais. J'étais surprise de voir plusieurs de ses créations faites avec des photos de la ville de Québec et je la trouvais très informée sur les actualités de notre région. Elle m'a alors confié qu'elle avait appris à aimer Québec à travers vous :-))) Tout comme elle enjolivait ses messages avec de belles musiques et à chaque fois que je le lui mentionnais, elle me répondait qu'il s'agissait de l'une de vos oeuvres. Comme elle vous aime... ça transpirait dans sa correspondance.

 

Ne vous oubliez pas dans cette dure épreuve, car vous aurez besoin de force pour la soutenir lors de son retour parmi nous.

 

Prenez bien soin de vous et laissez-vous gâter par ceux qui vous entourent, c'est ce que Séka dirait si elle le pouvait.

 

Céline

 

Mardi le 10 février 2009

Cher Roger,
Vous vous etes simplement confronte aux reactions des Hommes vis a vis de la maladie quelle quelle soit. Le partage et la compassion ne sont pas du lot de tous. La charge emotionnelle generee est trop lourde pour certains. Et vous avez eu raison de vous proteger. L'essentiel est Seka, emmuree ou pas............ Mais vous avez le long chemin a faire de pouvoir etablir "une connexion" avec Seka. Et puis on ne sait jamais et pour ça, tout doit etre deploye.Je vous souhaite beaucoup de courage, de tenir bon tout en sachant que tout le monde a des failles et des faiblesses, des hauts et des bas. Une caresse a votre Bien-Aimee.
Je vous embrasse
Danielle

 

Mardi le 10 février 2009

Un grand bonsoir à toi !
> Quel bonheur partagé de lire tes mots ! J'imagine sans problème tout l'espoir
> qui renait... Bien-être, bulle d'apaisement qui permet de souffler un peu !
> Lu aussi ce que tu as écrit sur la confidentialité : j'aime bien !
> En y réfléchissant, je pense que ce que le corps médical ne supporte pas, ce
> n'est pas le principe du site mais c'est tout simplement les allusions aux
> questions médicales, je veux dire au fait de citer les noms techniques
> (tacchychardie, méningite etc) et les traitements qui s'ensuivent.
> Sûrement pour se protéger eux-mêmes d'éventuelles contradictions qui pourraient
> leur être apportées quant à leur façon de procéder, mais surtout (et je parle en
> fonction de ce que j'entends dans le milieu où je travaille)pour protéger le
> patient de l'image qu'on livre de lui...
> Le fait est que Seka ne peut donner son avis, et qu'il est du devoir des
> médecins de préserver son image en attendant qu'elle puisse le faire elle-même.
> La question pourrait être "préciser les atteintes physiques de Seka et les
> traitements qu'elle reçoit dans ses termes médicaux apporte-t-il quelque chose à
> l'exposé de la situation que vous vivez tous les deux ?".
> De fait, en approfondissant cette question, on peut se demander s'il est utile
> d'être précis à ce point, l'essentiel du message que tu souhaites livrer est
> d'avantage de l'ordre de toutes les questions que cela pose que de la réalité
> médicale elle-même (et c'est justement ça qui peut être utile à d'autres).
> le témoignage n'a rien à voir avec la réalité médicale, mais d'avantage avec la
> réalité affective, émotionnelle, sociale présente et à venir...
> Enfin je ne sais pas trop, mais il me semble que ça doit être quelque chose
> comme ça. Il te suffirait donc de supprimer les bulletins de santé trop pointus
> et de les orienter uniquement sur tes témoignages. De ce fait, aucun reproche ne
> pourrait t'être fait du point de vue de la confidentialité.
> Le journal deviendrait en ce sens un témoignage de tes ressentis en fonction de
> l'évolution de Seka, plus qu'un bulletin de santé...
> Ca aurait l'avantage de s'adresser au plus grand nombre, parce que tous ceux qui
> connaissent ça en passent par là, et il est bien de leur montrer qu'ils ne sont
> pas seuls à vivre ça comme ça, qu'ils ont le droit de se poser des questions
> essentielles, qu'ils ne sont pas seuls à désespérer etc.
> Enfin bon. C'est ce que je crois et que je crois comprendre dans mon
> environnement de travail...
> Cher Roger, je t'embrasse, je pense à toi et te donne / demande des nouvelles
> dès mardi... En attendant, je te lis !
> J'espère que cette semaine sera belle et qu'elle réparera les précédentes qui
> ont été plutôt destructrices...
> C... te re-passe son bonjour ! Echanges toujours !!!
> A tout bientôt !
> Anne

>
>

Mardi le 10 février 2009*

Ma très chère Séka, chère amour,

 Même si j'ai crû poser la bonne question dans le bon contexte sur la notion de confidentialité, dans les faits  il y a quelques personne d'après le courrier que je reçois qui manifestent une certaine réticence avec les compte-rendus peut-être trop "pointus" que je pouvais fournir. J'ai remplacé le "Journal" accepté par la majorité, par une courte note . Je sais qu'il n'est pas dans ton esprit de faire de ce lieu un endroit de polémique  et que j'en devienne malheureux, ton absence est déjà si lourde à porter. Hormis l'hopital, c'est le seul lieu ici où je peux te rejoindre en priant avec tous ceux qui sont ici et qui le font si bien. C'est ce que je ferai

Ton Roger amoureux

 

 

Cher Roger

 

Ce dimanche  dans l’église catholique c’est  le dimanche de la guérison, avec toutes les prières orientées vers les malades et ceux qui les soignent..

Nous pensons à toi  et à Seka plus que souvent … et d’autant plus aujourd’hui.

Apparemment tu n’as plus le temps ou l’énergie de donner quelques nouvelles , c’est bien compréhensible !

 

Nous t’embrassons très fort,  assure Séka  de notre présence près d’elle et je te réécris le poème prière distribué à  la sortie de l’Eglise :

 

 

Si tu prends soin de moi

 

Si tu espères en moi et pour moi, même quand je doute,

Si, pour m’accompagner, tu modifies ta route,

Si tu me tends la main quand je suis dans la nuit,

Si tu comprends, sans un mot, mes peurs et mes soucis,

Si tu prends soin de moi avec adresse,

Si tu as le geste qui convient et aussi la tendresse,

Si, avec moi, silencieusement, tu pries,

Et si jusqu’au bout ton visage me sourit,

Le soleil de ta présence réchauffera mon corps endolori.
Comme le grain de blé tombe en terre

Devient herbe nouvelle au sortir de l’hiver

Je comprendrai alors, qu’avec moi, tu choisis la vie

 

Hubert RENARD

L..F et les enfants

 

 

 

Vendredi le 6 février 2009

Roger....

....pour info, un livre est sorti dernièrement : "voyage au-delà de mon cerveau" du
Dr Jill Bolte Taylor, une neuro anatomiste victime d'un accident cérébral et qui
raconte ses "découvertes" mi-scientifique, mi-journal de bord...
Voilà pour le "pratique" !

...Seka...
> Je souhaite que tu t'y retrouves... Et je pense à toi de toutes mes
> forces.
> A ma Seka : ton sommeil dure, et il est difficile d'imaginer ta souffrance
> ou
> ton indifférence face à cette situation... Nos questions ne doivent pas
> t'envahir, mais notre impatience grandit... !
> Je souhaite juste que tu ne la fasses pas tienne, pour ne pas troubler ce
> qui te
> tient à la vie, ce qui peut t'aider à remonter à la surface.
> Comme il est dur de faire la part des choses entre ce qu'on ressent et ce
> que tu
> vis, comme le mystère est grand, insondable, troublant...
> Mes pensées vont vers toi, ma douce, et toute la force que me laisse un
> quotidien qui n'a pas toujours beaucoup de sens mais dans lequel on se
> laisse
> aussi couler, t'est destinée.
> Parceque si tu en as besoin, tu pourras la sentir, tu pourras la retrouver
> intacte.
> Elle l'est, toute notre énergie peut se partager : à toi de la saisir
> comme tu
> le peux...
> je t'embrasse, belle amie, et reviens-nous vite !

Anne

Vendredi le 6 février 2009

 

Je ne sais pas si ce matin tu as ouvert les yeux  . Ce petit coucou pour te dire que nous partons demain matin pour Fès , tu me disais " vas au soleil petite amie vagabonde "  J'ai là bas une petite connexion internet aussi je vais continuer à avoir de tes nouvelles . En principe nous rentrerons fin Avril et je suis certaine que tu vas nous faire une super surprise . Je suis toujours avec toi dans mes prières et je t'envoie plein d'ondes d'amour fraternelle . Claudine

 

Mercredi le 4 février 2009

mon cher ami Roger

 

samedi, j'étais en train de savourer mon pique nique à plus de 2000m d'altitude, face au Mont Blanc, au pied du Roc d'Enfert lorsque j'ai lu ton message et que je t'ai rappellé. Lors de mes sorties en montagne, bon nombre de mes pas et de mes efforts sont dédiés à Seka. C'est ma façon de lui envoyer l'énegie vitale issue de la plus belle nature, de la fraicheur, de la chaleur, de la lumière...et par là même de l'espoir et de la confiance !  

En revanche, je ne me sens pas prete à me rendre à ses cotés aujourd'hui, ne fusse que quelques instants... sans doute, je manque là de dignité... mais je ne trouve pas la force de ce qui serait un engagement prématuré, et donc peut être fragile... j'ai encore besoin d'un peu de temps pour vivre ma présence physique auprès de Séka..je te prie de me pardonner et de me faire confiance. je reviendrai ...

je lis tous les jours le journal qui relate l'évolution de sa santé... 

je t'embrasse

marie

...................................................

 Chère Marie,

 

Je comprends fort bien ta crainte qui est bien compréhensible, peut-être de perdre une image chérie que tu te fais de Séka.

 

Pour surmonter un peu moi-même cette difficulté, j'essaie de  transcender en faisant de Séka le livre de ma vie avec son passé,son présent et ce qu'elle pourra être, tout cet ensemble étant ma Séka que j'ai toujours acceptée globalement et inconditionnellement quel que soit l'aspect sous leque elle se présente. Ca m'aide dans ma démarche d'acceptation.

 

Je pense faire une page photos représentant Séka à différentes époques, ce sera ma Séka de toute façon, même si l'aspect sous lequel elle se présente varie. Ca pourra aussi aider les personnes qui comme toi connaissent Séka et  ont un peu de difficulté à accepter ce changement important. L'important est qu'elle soit notre Séka bien-aimée, celle de son livre de vie.

 

Je cherche une nouvelle formule pour remplacer ce que j'appelais "LE JOURNAL"; Ton message me donne cette occasion, c'est-à-dire une plus grande implication de ma part dans  la réponse aux mails que je reçois en essayant de faire abstraction de l' état de santé de Séka qui depuis plusieurs jours est stable et le sera probablement dans les jours et semaines qui viennent,  Je veux éviter la redondance. Je ne peux décider aujourd'hui sur cette question de nouvelle approche du site . Je veux par contre que l'action de ma Séka se poursuive. Ce sera très exigeant de ma part c'est pourquoi ça demande réflexion.

 

Prends le temps qu'il faut,  lorsque les choses sont prêtes elles arrivent.

 

Je t'embrasse,

 

Roger

 Dimanche le 1er février 2009

Bonsoir Seka , quand vas tu réveiller petite amie , nous tous tes amis comptons les jours .Il faut revenir avec nous . Je t'embrasse fort . Ton amie . Claudine

Samedi le 31 janvier 2009

 

 Bonjour

Tout prenierment excusez, je vous pris, ma dyslexie, car ce handicap frustre terriblement la traduction de mes sentiments.

Ch... m’apprend   hier soir ce qui se passe, et j’en suis bouleversée.

On croise au long de sa vie des milliers de personnes :

Celles qui nous laissent indifférant

Celles qui nous provoquent une sensation de dégoût

Celles qui nous remplissent d’affection

Une jour Séka a passé ma porte, ce jour là sa lumière a éclairé la pièce, et sans savoir pourquoi Séka est rentrée dans mon monde, celui des gens qui nous remplissent d’affection.

C’est une histoire de karma peut être, celui d’avant, celui d’après ?

J’aimerais pouvoir la voir , tout simplement.

Magda,(ma fille) embrasse madame Coccinelle et je me joins à elle.

Pascale


Vendredi le 30 janvier 2009

Un immense merci à Anne, une grande amie à ma Séka et à moi, qui m'envoie ces trois références:

http://www.amazon.fr/langage-bless%C3%A9-Reparler-accident-c%C3%A9r%C3%A9bral/dp/2226116842/ref=pd_sim_b_4

http://www.amazon.fr/Je-parle-Lextraordinaire-Locked-Syndrom/dp/2709626519/ref=pd_sim_b_3

http://www.amazon.fr/Scaphandre-Papillon-Jean-Dominique-Bauby/dp/2221109740

dont voici un extrait tiré de cette dernière adresse:

Le Scaphandre et le Papillon (Broché) de Jean-Dominique Bauby (Auteur

 " Présentation de l'éditeur
Le 8 décembre 1995, brutalement, un accident vasculaire a plongé Jean-Dominique Bauby dans un corna profond. Quand il en est sorti, toutes ses fonctions motrices étaient détériorées. Atteint de ce qu'on appelle le "locked-in syndrome" - littéralement : enfermé à l'intérieur de lui-même -, il ne pouvait plus bouger, manger, parler ou même simplement respirer sans assistance. Dans ce corps inerte, seul un œil bouge. Cet œil - le gauche -, c'est son lien avec le monde, avec les autres, avec la vie. Avec son œil, il cligne une fois pour dire "oui", deux fois pour dire "non". Avec son œil, il arrête l'attention de son visiteur sur les lettres de l'alphabet qu'on lui dicte et forme des mots, des phrases, des pages entières... Avec son œil, il a écrit ce livre : chaque matin pendant des semaines, il en a mémorisé les pages avant de les dicter, puis de les corriger. Sous la bulle de verre de son scaphandre où volent des papillons, il nous envoie ces cartes postales d'un monde que nous ne pouvons qu'imaginer - un monde où il ne reste rien qu'un esprit à l'œuvre. L'esprit est tour à tour sarcastique et désenchanté, d'une intensité qui serre le cœur. Quand on n'a plus que les mots, aucun mot n'est de trop.

Biographie de l'auteur
Né en 1952, journaliste, père de deux enfants, Jean-Dominique Bauby était rédacteur en chef de Elle. Il s'est éteint le 9 mars 1997."

Ceci décrit qu'en situation extrême, il est possible que le patient puisse communiquer pour le moins sa rage ou l'injustice qu'il ressent . J'ai une réflexion sérieuse à faire à ce sujet pour que je sois en mesure d'aider ma Séka à ouvrir une porte de sa prison. Je vais attendre une prochaine évaluation. Il faut maintenant que mon amour  se traduise par des actions et pas seulement par des mots, une action qui consiste à briser l'emmurement. Je dois me documenter, apprendre,agir et demander à Dieu de me donner la force et la santé. Les premiers besoins de l'être humain sont se nourrir,communiquer, se loger à défaut de l'un sa vie est en danger. Je veux que ma Séka vive.

Je n'accepte plus le "c'est stable, les signes vitaux sont normaux". La réalité c'est l'emmurement que personne n'accepte, il faut le briser. Dès que Séka sera en mesure de dire "oui" ou "non" par un ou 2 clignements de paupière, et que j'en aurai non seulement la conviction mais la quasi-certitude, une grande porte sera ouverte, Dès qu'elle pourra cligner une fois avec sa paupière droite pour me dire qu'elle m'entend et me comprend bien à cette question que je lui poserai, l'espoir et la vie sera au rendez-vous.

Je devrai être patient encore quelque temps pour m'en assurer. On me dit ce matin que ça peut prendre du temps avant d'avoir cette quasi-certitude que Séka répond à mes questions par ce clignement de paupière. Je pourrais tout aussi bien ajouter, c'est moi qui le dis, que ça pourrait prendre moins de temps qu'on pense. Le problème c'est qu'on en pense rien, le cerveau réserve de bonnes comme de moins bonnes surprises. Je m'en tiens donc à ma conviction pour le moment.

Roger

 

 

 Bonjour Roger

 

Ce matin je vois que vous semblez un peu découragé . Vous avez vu sur les forums comme c'est souvent long , Seka vit , elle sait que vous ne la laissez pas . Je pense fort à vous deux , Seka nous sommes là . Bonne journée .Claudine

28 JANVIER 2009

 Bonsoir ma belle amie !
C'est encore Roger qui se fera le messager doux de ces quelques mots... En
attendant de pouvoir te les glisser moi-même dans ton sommeil, comme des rêves
que j'espère être rassurants.
Je dois t'avouer que te parler est très rassurant pour moi aussi !! Les paroles
prononcées ont un effet apaisant, vérité transmise, partagée : on peut tous
continuer le chemin plus légèrement après avoir posé un temps nos "valises" si
lourdes à porter, surtout quand elle contiennent tant de vie malmenée.
Je sais au fond de moi que ces paroles ne peuvent que t'être douces et t'aider à
surmonter ta prison.
Il est si difficile de t'imaginer ainsi privée de tes mots qui font ta force,
toi qui aime par dessus tout ta liberté, même si tu en as fait des expériences
parfois difficiles à maîtriser (comme tout le monde !).
Sois sûre que tu peux compter sur les paroles de chacun, dont Roger se fait si
bien l'intermédiaire, pour t'aider à porter tes valises, pour te permettre de
continuer ta marche vers la vie !
Ce qui est fort aussi dans ces courts moments de rencontre, c'est l'importance
du contact physique, comme si l'absence de réponse pouvait être compensé par le
lien du toucher. Comme si deux précautions valent mieux qu'une pour faire passer
les messages : tous les médias sont bons, la main tenue, la parole dite, le site
internet posté dans le monde entier... Des liens, des liens, des liens qui te
rattachent à la vie, à nous tous, qui nous rattachent tous à toi au-delà de ton
sommeil !
Je t'embrasse ma belle, en espérant que ta douleur ne te sois pas aussi dure à
supporter que nos esprits valides ne manquent pas de l'imaginer...
A tout bientôt et plein de bisous !
Anne

 

 

Coucou à toi !
J'espère de tout coeur que tu as trouvé ta Seka soulagée ce soir... et plus
sereine grâce à la médecine et grâce à ta chère présence !
Encore une fois, je reste persuadée que ce cocktail ne peut que lui être
bénéfique : une médecine qui régule son rythme vital, qui décrypte tant bien que
mal ses sensations, et de la tendresse pour l'envelopper et faire passer la
torture d'être ainsi prisonnière de son corps...
Tu es au moins aussi prisonnier qu'elle, dans tes propres sensations raisonnées,
et je pense qu'il faut veiller à ne pas se laisser submerger par les effets
désastreux d'interprétations de personnes "valides"...
Tout cela est si mystérieux, si inaccessible, et  nous sommes tous si
impuissants, qu'il faut garder le cap vers l'espoir, vers l'énergie de la
volonté, de l'amour. C'est sûrement cela qui peut faire la différence pour Seka
actuellement...
Nous avons besoin de certitudes pour nous sentir rassurés... Et voilà que la vie
nous donne une leçon grandiose d'humilité... Drôle de façon d'apprendre ces
choses essentielles dont nous nous sentons la plupart du temps protégés.
Drôle de leçon à laquelle Seka participe bien involontairement...
La soupe est une toute petite participation dans cette chaîne de ressources à
donner à l'autre pour qu'il s'en sorte : Toi pour Seka, et ma soupe pour toi !!!
Je te souhaite une bonne nuit, en attendant un autre demain qui saura
certainement te donner des signes plus essentiels que le potiron aux chataignes
!!!
Je t'embrasse et te demande une fois encore de partager cela avec ta Seka !
Anne


 27 JANVIER 2009

Ma Doucelina,
Chaque matin qui renaît est un pas vers l'espoir de ton prochain réveil. Je ne doute pas un instant que les efforts des médecins à tes côtés finiront par porter leurs fruits. Dès qu'ils auront éradiqué cette infection, tu te sentiras mieux et tu pourras enfin ouvrir les yeux. Roger sera là auprès de toi avec tout son amour et sa patience, il t'aidera à sourire à nouveau à la vie. Courage ma douce amie, je pense à toi très fort et t'embrasse affectueusement.

 

 

A vous Roger,

Merci d'avoir levé un peu le voile sur la vie si riche, si dense de notre chère Séka. Lorsque j'étais plus jeune, j'étais une lectrice très assidue et j'aimais me plonger au coeur des romans. En l'absence d'images en ce temps là, on se créait un monde, tout le décor des évènements et des intrigues et les personnages prenaient vie, prenaient corps. Mais ce n'était souvent que des images embellies.

Mais quand je pense à Séka le récit de ses oeuvres, de ses activités correspondent bien à l'image que je m'étais faite de sa vie. Je suis très heureuse d'en savoir un peu plus. Sa grande discrétion, son altruisme avaient occulté toute une facette de ma tendre amie. Séka est si belle, d'une beauté intérieure qui rayonne et illumine le coeur de ceux qui ont la chance de la côtoyer. Merci encore Roger de partager avec nous la beauté de son âme.

Je vous embrasse et vous souhaite une bonne fin du jour. Mi...

 

Chère Mi...,

"Séka est si belle", pour reprendre vos paroles, c'est ce que je lui disais cette après-midi en lui enduisant le front de sa crème pour le corps...j'adore la bichonner comme ça chaque fois que je suis près d'elle, je lui faisiais en même temps le jeu du "menton fourchu, bouche d'argent, nez cancan, joue bouillie, joue rotie, petit oeil, gros oeil, sourcillon, sourcillette, cogne cogne cogne la caboche" en touchant du doigt chaque partie de gauche à droite et à la fin, trois fois le front avec la jointure du majeur....ça fait bien rire les enfants et encore une fois j'ai crû percevoir l'esquisse d'un sourire de Séka et c'est là que je lui ai répété "tu es si belle Séka", vous voyez Mi, nous disons la même chose

Elle a eu sa trachéotomie, je l'ai sentie libérée et pour la première fois elle a gardé ses yeux ouverts durant près d'une heure et ils  regardaient autour de la pièce. Ca c'est nouveau, c'est ce que je vais répéter dans le journal. Elle a eu la visite de sa grande amie Anne, je me suis mis en retrait pour les laisser dans leurs confidences, quel scène touchante...j'ai dû sortir quelques instants de la chambre...

Je regrette de ne pouvoir placer ici votre tableau graphique de fleurs "Gouttes de rosée, perles du matin", ça se fait mais ce serait un peu long..

J'en profite ici pour remercier encore tout le monde pour tous vos encouragements.

Je vous embrasse chère Mi...et vous souhaite une bonne soirée

Roger


 

Roger,
Meme si je ne vous ecris pas, je pense a vous et lis regulierement le bulletin de sante de Seka. Je sais que vous devez traverser les montagnes russes malgre le fait que jamais vous ne laissez transparaitre quoi que ce soit. Et je vous admire d'autant plus. Puisez vos forces ou vous pouvez et ne lachez pas. ENmedecine , jusqu'au dernier souffle, il y a la vie.
Je vous embrasse.
Danielle

 

Danielle,

Vos paroles sont si pertinenntes et adaptées que je peux vous dire qu'elles nous sont bénéfiques à moi et tous ces gens attachés à Séka et qui nous lisent, parce que je peux vous dire que j'en entends parler, et elles nous aident à regarder la situation bien en face, à rester centrés sur la réalité, à ne pas nous écrouler ni avoir un espoir démesuré et hors réalité. On y décèle une expérience et une compétence qui pourra s'avérer plus qu'utile pour ceux qui nous lisent et liront, et qui vivent dans un contexte similaire.

Ce dont je me réjouis surtout, c'est que tout se fait et se dit dans l'esprit de notre Séka, son action se poursuit, son rêve ne cesse de rêver...!!!

Merci  Danielle!

Je vous embrasse.

Roger

 

Courage Roger en effet si on lui a fait cette intervention c'est obligatoirement bon signe . Amitié . Claudine

26 JANVIER 2009

 

 Roger j'ai aussi une nouvelle à te communiquer !!!!!!
> Toute ma famille, même mon fils Gilles de France, sont venus me voir car
> il semble que je tire à ma fin ????? Je ne mange plus et souffre
> énormément !!!!! A quand la fin ????? Présentement Dieu seul le sait
> Jean

Mon très cher Jean,

Toutes mes pensées de chaque jour vont vers toi et Séka. Je voudrais tant
être près de toi en ce moment. Chaque jour, être près de Séka maintenant
pour moi, n'oublie pas, ce sera aussi être près de toi.

Ecris-moi chaque jour si tu le veux et si tu le peux, je te répondrai. Donne
mon adresse à Gilles s'il le désire, il peut m'écrire aussi.

Je t'entoure de toute mon amitié et mon amicale affection.

Roger

Jean est un grand ami à moi au Québec

J'associe Séka à mes prières pour mon ami Jean.

Dimanche le 25 janvier 2009

Chers vous tous,

 Ca fera un mois demain que notre Séka est victime de cette rupture d'anévrisme. Séka brillait par sa discrétion sur sa vie, une vie exemplaire orientée vers les autres. C'est une personne exceptionnelle qui mérite une attention exceptionnelle et sur laquelle je prends sur moi la responsabilité aujourd'hui d'ouvrir un pan du rideau, ce que sa modestie a toujours empêché de faire.  QUI EST SEKA?

Merci pour votre soutien

Roger

 25 JANVIER 2009

Mon cher Roger
je suis de tout coeur avec vous de cette lutte terrible mais je reste confiant et reste le aussi.
Je pense tous les jours à ces moments que nous avont passé ensemble à Chouzelot et ausii à Liesle
et je me dis que parfois la vie nous joue des mauvais tours que l'on pourrait se passer.
Embrasse trés fort SEKA pour moi et garde le moral.
François

23 JANVIER 2009

 Roger,
J'ai lu les nouvelles au fil des jours. Et helas cela va dans le sens que je vous indiquais au debut. Rien n'est jamais gagne et aucun medecin honnête peut en dire autrement.
J'ai finalement pu visionner le CD sur Magagnosc : vous avez bien rendu "l'autre monde", cet ailleurs que secrete ce lieu. Votre musique magnifie le tout. J'ai ete tres emue et vous remercie de tout coeur de ce moment partage.
Que l'avenir se montre clement pour le si beau couple que vous formez avec Seka.
Je vous embrasse.

Danielle

22 JANVIER 2009

Ma Doucelinka, ce soir, je suis rassurée sur le retour de mes enfants et je viens plus près de toi, tout près de toi par la pensée.

Tu passes par de bien difficiles épreuves, mais nous restons confiants. Les médecins vont te sortir de ce cauchemar. Toutes les petites fées de notre monde de création font corps autour de toi pour t'aider à remonter la pente et gagner ce combat. Tu me manques tant ma Douceline. Je t'embrasse de toute ma tendresse et t'envoie des nuées de pensées positives.

Mi...

 Cher Roger,

Merci pour vos paroles réconfortantes. Vous qui traversez des moments si douloureux vous avez encore cette délicate attention de vous souciez des autres.

Ce soir, nous respirons. Nos enfants sont rentrés, après bien des péripéties encore, et si leur état de santé n'est pas des plus brillants, ils pourront faire face avec la force de leur jeunesse. Ils ont à coeur de venir en aide aux plus démunis mais l'abnégation devrait tout de même engendrer la prudence. Ils ne s'attendaient pas à un tel délabrement dans ce pays. La planète est dans un piètre état !

Mes pensées qui s'étaient dispersées dans les deux directions, sont totalement retournées vers ma Doucelinka et je souhaite de tout coeur que les médecins trouvent l'antibiotique le plus approprié et le plus rapide pour vaincre cette méningite avec complications. Le corps humain est une mécanique si compliquée qu'on ne sait pas toujours immédiatement comment réagir.

Passez une nuit calme Roger et attendons avec espoir que demain soit un jour de bonnes nouvelles.

Je vous embrasse.

Mi

 

 

Chère Mi.. 

Je me réjouis de savoir enfin vos enfants au pays, en sécurité et sortis de leur mauvaise aventure. Quel poids ça vous enléve maintenant!!!

Quant à notre Séka, elle passe par quelquechose de bien difficile en effet. J'ai sa photo devant moi et je me pose tant de questions. Pourquoi Séka? Au dernier repas ensemble elle me disait "Sois heureux mon Roger", j'ai été surpris et je lui ai répondu "mais je suis tellement heureux avec toi Séka, pourquoi tu me dis cela comme ça à brûle-pourpoint?", elle ne m'a pas répondu, et lorsque je regarde sa photo qui est la première affichée sur le site, c'est ce que je la vois me dire et ça me réconforte. Juste ces quatre petits mots me remplissent de bonheur mais aussi en même temps...mais quel grand vide sans elle!!!

C'est un vide que vous parvenez pourtant par votre soutien constant, à atténuer et rendre moins souffrant. Je ne sais comment vous en remercier de même que tous ceux et celles de notre "volière" qui m' encouragent. J'ai peu de temps pour le faire pour chacun mais je pense à tous.

Je vous embrasse,

Roger

Jeudi le 22 janvier 2009

Mon ami je suis de tout coeur avec toi et Seka  Je prie tres fort pour qu'elle surmonte cette infection et sois rendue a ceux et celles qui l'aiment je vous envoie ondes positives amitie Mitchoue

 

 21 JANVIER 2009

 bonsoir Seka  , un petit mot avant de fermer le pc . J'ai été un peu absente et je vois qu'une vilaine méningite est arrivée vers toi . ah la vilaine , mais je sais que tu vas te battre pour la vaincre . Je continue petite amie à être auprès de toi par mes prières et je sais que tu vas revenir bientôt avec nous tous qui t'aimons . Voilà ces quelques mots pour ce soir . Je t'embrasse . Claudine

 21 JANVIER 2009

 

Chère Mi...,

En d'autres circonstances, peut-être serait-il indécent que je publie votre courriel.

Je crois qu'aujourd'hui il est devenu nécessaire avec toutes ces guerres et ces crises qui prennent tant d'espace, de témoigner de l'essentiel de la vie et de ne pas nous laisser distraire par ce qui ne l'est pas. Chacun d'entre nous sommes autant d' univers porteurs d'amour et il y va de notre survie d'en témoigner haut et fort par nos gestes, notre générosité, nos paroles et notre musique qui sont plus fortes que les armes. Nous sommes au coeur même de l'humanitaire...continuons, l'action de Séka se poursuit grâce à vous, grâce à nous "oiseaux au même plumage". Je crois du plus profond de mon coeur qu'il est bon que nous prenions connaissance de ce dont nous voulons témoigner et que je le publie.

Merci encore une fois par vos paroles encourageantes et dites à votre fils et votre belle-fille que mes meilleures pensées sont pour eux aujour''hui.

Séka et moi vous entourons de toute notre amitié. 

Roger

 

----- Original Message -----
From: Mi
To: ROGER VEZINA

Sent: Tuesday, January 20, 2009 11:36 PM

Subject: de Mi


Cher Roger,

Les pensées et les sentiments se bousculent dans ma tête. J'ai lu vos deux derniers messages sur l'état de santé de Séka. Je joins mes prières aux vôtres et à celles de tous ceux qui aiment Séka.

 

Une nouvelle est venue nous bouleverser au cours de ces dernières 72h. Mon fils et sa femme étaient en voyage humanitaire au Népal et notre belle-fille a dû être hospitalisée en urgence à Kathmandu, victime d'une pneumonie qui selon les médecins serait due à la forte pollution de l'air. Grâce à la diligence des médecins d'une clinique locale, assistés d'un médecin de l'Ambassade de France, un traitement d'antibiotiques en perfusion semble avoir été efficace. Quand ils ont  enfin pu nous joindre pour nous en informer, elle était en état de supporter un rapatriement par avion. Nous avons de ce fait été mobilisés pour servir d'intermédiaire avec la mutuelle qui les assure au cours de leurs voyages. Que les communications sont difficiles ! Aujourd'hui, nous sommes un peu rassurés. Ils doivent prendre l'avion demain via Abu Dhabi, puis Londres/Nice.

 

Toutes ces émotions ne m'ont pas empêchée de penser à ma petite soeur d'âme. Je pense très sincèrement que ce regard que vous évoquez, est sans aucun doute un message pour vous faire comprendre qu'elle sait que vous êtes auprès d'elle. Il faut attendre et attendre encore et dans un premier temps laisser la médecine agir contre la méningite.

Je vous sais courageux Roger, continuez inlassablement à lui apporter tout cet amour dont elle a besoin.

Moi, je ne peux que prier et espérer.

Je vous embrasse.

Mi...

 

 18 JANVIER 2009

 merci Roger, je lls ton journal chaque jour,  comme une sorte de mise entre parenthèse de la vie quotidienne souvent si futlie, pour me laisser imprégner de ta leçon d'espoir, de confiance et d'amour .... fais un gros bisous à seka, bises à toi et  une semaine riche !!!

marie

 18 JANVIER 2009

Bonjour Seka , aujourd'hui c'est le matin que je viens passer avec toi un court instant . Je viens d'aller sur le site de Roger et pour le moment c'est calme . Je continue à croire que tu vas bientôt sortir de ton gros dodo . Tu sais petite amie , nous devons partir fin du mois à Fès et comme la bas l'Internet est "capricieux !!!" j'espère de tout cœur avoir une super bonne nouvelle avant notre départ  . Je continue petite Seka à être tout près de toi . Bonne journée et gros bisous . Claudine

 

17 JANVIER 2009

 Bonjour cher Roger
Je viens d'installer le net dans mon nouvel appartement et je viens de lire mes messages.
Je suis trés triste de savoir seka malade mais c'est une femme tres forte et tu verras qu'elle nous en remontrera.
Je suis toujours dans mes pianos et à partir de cet instant chaque note de musique que j'entendrai ou que je jouerai sera pour notre amie Seka.
Je suis passé en début d'année devant la maison je n'ai vu de voiture alors je me suis pas arreté.
Mais la prochaine fois je fais une halte et Seka aura interret à etre la ou je vais la chercher.
Je t'embrasse trés fort et te soutient dans ta lutte au coté de Séka et n'oublies surtout pas de l'embrasser pour moi.
je te téléphonerai dimanche .
Courage à vous deux .
FRANCOIS B

 


16 JANVIER 2009

Parte d'un échange de correspondance entre Mi...et moi-même(Roger)...

Chère Mi...,

 

......Je ne vous écris pas trop non seulement parce que je veux faire vivre le site IL ETAIT UNE FOIS 95 qui occupait une partie de la vie de ma Séka, mais aussi parce que vous sachant jumelle de coeur et de tempéramment avec ma Séka, je ne veux pas vous charger inutilement....

 

Merci Roger de votre sollicitude mais rassurez-vous, malgré l'émotion profonde que je ressens à la lecture de chaque bulletin de santé de Séka, je suis confiante en sa force de vaincre et avec vous à ses côtés elle va reprendre le dessus et vous étonner encore. Pardonnez-moi si dans mes paroles vous avez pu ressentir une impatience à avoir des nouvelles de l'intervention. Je me montrerai plus calme et attendrai le bulletin que vous aurez le temps de rédiger.

Vous avez raison, prolonger son site et continuer à le faire vivre est le meilleur moyen pour vous aider à faire face.

 

Je reçois énormément de compassion présentement et ça me gène un peu parce que je voudrais tellement que l'on reste centré sur l'esprit de ma Séka et qu'on lui parle directement. Je reçois des invitations pour aller manger chez les gens, je voudrais avoir la modestie de les accepter mais pour la même raison j'ai l'impression que je m'en voudrais de me distraire de ma Séka. C'est son esprit qui me nourrit, c'est ce que je voudrais dire aux gens et c'est également par son esprit que l'avenir et le ou les projets vont se bâtir. Au fur et à mesure que j'ajoute à la page de Séka, un projet entre autre se précise autour du rêve de Séka et j'aurai besoin de gens à ce moment autour de moi pour le faire vivre. En attendant ce sont des gens comme vous dont j'ai besoin pour m'aider à continuer de baigner dans l'esprit de Séka.

 

Je crois que je comprends ce que vous ressentez. Une fois encore, ne culpabilisez pas. Vos pensées, votre esprit, vos gestes quotidiens sont tellement imprégnés de votre ange de lumière que toute autre pensée vous paraît la mettre dans l'ombre. Alors qu'elle est sans cesse en vous, à vos côtés.

Je m'isole plusieurs fois par jour avec les musiques que vous avez choisies pour mieux communier par la pensée avec ma douce amie, ma petite soeur d'âme.

 

Je ne connais pas encore le juste équilibre de ce que je dois accepter et ne pas accepter parce que je ne suis pas en mesure de savoir ce qui est le plus utile pour ma santé actuellement et j'ai besoin de personnes comme vous. Me distraire oui, mais le paradoxe est que la limite n'est pas évidente, parce que d'une part j'ai très mal et d'autre part je soupçonne qu'il y a aussi nécessité et je ne veux pas attendre qu'il soit trop tard. Mourir d'amour n'est pas une solution pour ma Séka qui a et aura besoin de moi....


 

16 JANVIER 2009

Très cher Roger,

 

Toute la journée je pensais très fort à vous, je sentais que quelque chose ne se passait pas comme prévu et j'avais hâte de rentrer à la maison pour avoir des nouvelles (Christian jouait en solo avec l'orchestre dans les Saisons de Vivaldi).  Tu dois être dans un état de fatigue intense avec toutes ces grandes émotions chaque jour....

l'important malgré tout doit être que ses signes vitaux soient toujours aussi bons!  Séka a vraiment une force incroyable et demain t'apportera sans doute de meilleures nouvelles, nous l'espérons tous de tout notre coeur!!!

 

Je souhaite que tu puisses récupérer un peu la nuit, il ne faut pas lâcher!   Bon courage, je t'embrasse bien fort,

 

Lise


15 JANVIER 2009

 

Ma belle amie,

Aujourd'hui, grand soleil calme : j'étais à Pelousey à côté de Besançon avec vue
légèrement brumeuse sur la plaine et les collines environnantes qui se
découpaient parfaitement à l'horizon... Au sol, une légère couche de glace,
l'herbe en transparence parfaite, un vert très doux qui donne à espérer le
printemps, la renaissance.
Presque un découpage d'enfant, presque une création artistique, totalement art.

Tu aurais aimé prendre cette photo. Alors une fois de plus, j'ai ouvert mes yeux
pour toi, respirant ce bon air pour toi, admirant pour toi !
J'espère te donner envie de vite sortir voir ces beautés que tu sais si bien
admirer et faire partager sur le site...
Tiens bon ma Seka, bat toi : tu auras raison de cet accident qui prive le monde
de tes paroles et de ton regard amoureux !

Ce soir, j'ai reçu d'amis un lien vers une vidéo réalisée par les laboratoires
Pfizer-Canada (quel hasard heureux !!).
Un magnifique et poétique film de quelques minutes qui montre un ado pratiquant
des tags sur un mur, puis rentrant chez lui sous le regard réprobateur de sa
mère. Il se dirige vers la chambre d'une fillette alitée, malade, ouvre les
rideaux... et à travers la fenêtre, apparaissent les murs... taggés des vieux
immeubles environnants. De magnifiques et joyeuses fleurs les illustrent
désormais et un gros message au milieu d'elles : COURAGE !
Le visage de la fillette s'illumine, les yeux de la mère se remplissent de
larmes, un moment d'émotion, de don, tout simple, plein de risque pour l'ado,
plein d'amour pour sa soeur !
Vivement que tu puisses voir ça : je l'ai transmis à Roger !

Si j'osais, j'irais volontiers faire la même chose à l'hôpital pour te donner
toute cette poésie spontanée de vie que tu sais si bien apprécier, pour te
donner le courage dont tu as besoin, pour partager avec toi la joie de voir tes
beaux yeux s'illuminer !
Mais voilà, j'ai le vertige, pas de peinture, et je ne sais pas prendre de
risques...!
Alors je crois que je choisirai une méthode plus douce pour te dire toute mon
amitié : venir te voir tout bientôt !

Je t'embrasse très très fort en attendant, sois forte ma belle, on est tous là à
tes côtés pour t'insuffler la force dont tu as besoin : appuie-toi dessus !
Anne

 


 

13 JANVIER 2009

 

 Bien cher Roger,

 

Je t'ai envoyé le texte de Wikipedia sur Helen Keller, dont je te parlais hier au téléphone:  elle était aveugle et sourde (donc forcément muette), mais grâce à l'amour, la patience et la ténacité d'Ann Sullivan ,une jeune femme engagée par sa famille pour l'aider, elle a fini par lui apprendre à parler, à lire et à écrire.  Lis tout ce que tu peux sur ces deux femmes admirables.  Il y a aussi un film que tu pourrais sans doute éventuellement te procurer.

Mais vous êtes aussi tous les deux admirables, Séka et toi, dans ce que vous vivez...

Je t'embrasse bien tendrement,

Lise

P.S.: toujours au sujet d Helen Keller,  essaie de voir le 1er film, "The miracle worker", fait par Arthur Penn en 1962 !

 

XXX Lise

 


13 JANVIER 2009

Je suis la maman de Tit'Anne. Je connais Seka depuis que Anne a travaillé avec elle. J'ai été bouleversée d'apprendre ce qui vient de lui arriver... et par là même ce qui vous arrive aussi.

Je n'ai, malheureusement, aucun pouvoir pour faire cesser cette situation tragique, mais soyez sûr que toutes mes pensées vont vers elle et vers vous, son fidèle compagnon. Dites lui que j'espère très profondément en sa force de caractère et sa vitalité pour la voir sortir de cette situation sinistre.

Autour de moi j'ai des exemples qui font espérer une bonne issue, malgré la longueur de l'épreuve.

Embrassez Seka, très fort de ma part, et croyez, cher Roger, à ma profonde sympathie.

BJ. 


11 JANVIER 2009

 

Roger,
La lueur se fait plus intense et je m'en rejouis .
Seka est encore emmuree et c'est surement tres difficile pour elle car effectivement elle sait ce qu'il est advenu d'elle ne serait-ce qu'a travers votre regard et cela est tres generateur d'angoisse. Alors prenez garde a votre comportement avec elle, l'analyse du non-verbal se developpe et est constante. Ce decryptage est la seule chose a laquelle on peut s'accrocher pour savoir si on dit la verite a celui ou celle qui ne peut s'exprimer par les mots. Tous les petits signes inconscients que vous emettez sont signifiants pour elle.
Faites vous aider par un medecin pour evacuer votre angoisse ou du moins essayer de ne pas la communiquer. Car on ne sait pas encore quellles sont les facultes qui sont touchees et qui pourraient le rester.
Je vous embrasse tous 2.


Danielle F

 


11 JANVIER 2009

Bonjour cher Séka, cher Roger(sans irrespect aucun),

Grande émotion en lisant le dernier message, elle vit elle vous revient et vous communiquez...merci au "Jésus" Là-Haut, aux anges gardiens, à l'amour qui l'entoure.

Les yeux sont de tels messagers, ils racontent, ils lisent oh combien dans les vôtres...un alléluia tout simple...une profonde admiration pour ce grand amour qui vous unit.

Toute ma tendresse à vous deux et tout mes voeux a vos filles également..

Bisous tout doux a vous partager si vous le voulez.

Kris(Chris) =" boule de tendresse"

 


 

11 JANVIER 2009

 

Nous sommes si contents… et en même temps meurtri de l’imaginer vouloir communiquer par la parole et ne pas pouvoir…

Heureusement tu es là  et tu es formidable ! ce n’est pas facile de savoir rassurer et accueillir les premiers réveils.

 

Nous t’embrassons, l’espoir bat plus fort, merci beaucoup pour ces nouvelles !

 

Charlotte et F

 


11 JANVIER 2009

je savoure avec toi ces bonnes nouvelles ! accrochez vous tous les 2, vous allez relever le défi !!!!!!

énormes bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz 

marie P

 


 

11 JANVIER 2009

Bonsoir Seka , c'est une bonne nouvelle que ton mari a donnée ce matin . Enfin tu vas mieux , tu as reconnu l'amour de ta vie c'est le principal tu sais . Nos prières vont être exaucées . Je te souhaite une super bonne nuit . C'est Claudine ton amie fidèle

 


 

10 JANVIER 2009

 

Oh, Roger ! Ces nouvelles font tant de bien... Toujours sans crier victoire,
bien sûr.
Mais surtout, surtout, ne te prends pas pour un enfant gâté : rien n'est pire,
rien n'est plus essentiel, rien n'est plus vital que cette douleur, cette
souffrance de l'amour face au mystère total de la vie qui va et a tellement de
mal à revenir... et dont le mécanisme nous échappe totalement...
Alors par pitié, continue à alerter toute la planète, continue à crier, continue
à pleurer, continue à écrire, à téléphoner, à parler, à te taire, à ce que tu
veux, tu as tous les droits : ce sont tes soupapes, ce sont tes appels à l'aide,
et sans aide, seul, aujourd'hui, tu ne trouverais sûrement pas la force de faire
face. Tout cela est au-delà de ce que l'humain peut supporter sans craquer...
Et si les amis peuvent être utiles, ça n'est qu'à ça : à te soutenir, à
t'entendre, à t'assurer de tout leur amour, à te transmettre toutes leurs
prières.
Tout comme tu le fais pour Seka à chaque instant.
C'est une chaîne très naturelle où les uns alimentent les autres : on a tous
besoin les uns des autres, et si on est sur terre à mon humble avis ça n'est que
pour cet essentiel. Je veux dire apporter notre petite part de vie, notre petite
part de croyance, de compréhension et d'écoute à ceux qui en ont besoin ou
envie, selon le cas...
Alors surtout, surtout, surtout, profite de nous, use et abuse, c'est de tout
coeur que nous sommes avec vous.
Onn ne peut pas entrer dans votre tête à tête silencieux, à Seka et à toi, mais
on peut vous entourer et on ne va pas s'en priver !
Je pense que c'est ça "être un homme" : assumer ses forces... et ses faiblesses,
et dnas le cas présent, les faiblesses sont un corollaire inéluctable à la
situation dramatique dans laquelle vous vous trouvez...

Après ton mail d'hier soir, lu ce matin seulement, mes pensées toutes entières
ont été tournées vers vous (et c'est un record dnas une patinoire avec des
parents déchaînés qui hurlent leurs encouragements à la progéniture qui fait le
tournoi de hockey... du siècle !!!).
Je sais que je ne suis pas la seule à avoir la tête et le coeur pleins, et cette
toile invisible qui se tisse dans le monde ne peut que faire du bien à vous qui
en avez besoin et qui savez l'utiliser, qui savez la voir au-delà des habitudes
("l'essentiel est invisible pour les yeux" a si bien su dire le Petit Prince de
St Ex).

En me rendant en Suisse où avait lieu ce fameux tournoi de hockey avec mon petit
Nicolas, cet après-midi, on a écouté le disque de "Grand Corps Malade", ce
slameur à la voix si grave.
Le premier morceau m'a encore ramené vers vous deux ; si tu le peux, le veux, tu
pourras le lire à Seka ?

MENTAL
"S'il y a bien une idée qui rassemble, une pensée qu'est pas toute neuve
c'est que quel que soit ton parcours, tu rencontres de belles épreuves
la vie c'est Mister Hyde, pas seulement Docteur Jekyll
J'ai vu le film il y a longtemps, la vie n'est pas un long fleuve tranquille
T'as qu'à voir les réactions d'un nouveau né à l'hôpital
S'il chiale si fort c'est qu'il comprend que souvent la vie va lui faire mal
Y'a des rires, y'a des pleurs, y'a des bas, y'a des hauts
Y'a des soleils et des orages et je te parle pas que de météo
On vit dans un labyrinthe et y'a des pièges à chaque virage
A nous de les esquiver et de pas calculer les mirages
Mais le destin est un farceur, on peut tomber à chaque instant
Pour l'affronter, faut du cour et un mental de résistant
J'ai des cicatrices plein la peau et quelques unes dans mes souvenirs
Y'a des rescapés partout, j'suis qu'un exemple ça va sans dire
Ca doit se sentir, faut pas se mentir, la vie c'est aussi la guérison
Après la foudre, prends toi en main et redessine ton horizon
Y'a des tempêtes sans visage où on doit se battre contre le pire
Personne n'y échappe.
C'est l'ultime épreuve où tu affrontes la pire souffrance morale
Quand la peine rejoint l'impuissance pour la plus triste des chorales
J'ai vu des drames à cour ouvert, j'ai vu des gens qui  s'accrochent
Ce qui est bien avec le drame c'est que tu le partages avec tes proches
Pour les miens il est peut être l'heure de m'arrêter un court instant
Pour les remercier d'avoir du cour et un mental de résistant
La vie est aussi perverse, ce que tu désires elle l'a caché
Elle te le donnera pas tout cuit, il va falloir aller le chercher.
Je crois qu'on a tous une bonne étoile sauf que des fois elle est bien planquée
Certaines même plus que d'autres, il faut aller les débusquer
Parfois ça prend du temps quand tu fais trois fois le tour du ciel
Mais si tu cherches c'est que tu avances, à mon avis c'est l'essentiel
Je fais partie de ceux qui pensent qu'y a pas de barrière infranchissable
Il faut y croire un peu, y'a bien des fleurs qui poussent dans le sable
Et c'est quand tu te bats qu'il y a de belles victoires que tu peux arracher
Comme se relever avec une moelle épinière en papier mâché
Je n'apprends rien à personne, tu es vivant tu sais ce que c'est
Vivre c'est aussi plein de bonheur, on va le trouver en insistant
Et pour ça, faut du cour et un mental de résistant. »

Je veux tant qu'elle ne souffre pas, que ses larmes soient des larmes d'émotion
de te retrouver enfin, de te reconnaître et non pas de souffrance.

Je t'embrasse et te charge une nouvelle fois de transmettre une partie de cette
si belle amitié à Seka.
Seka, belle Seka, tous les petits riens de la vie quotidienne ramènent tes amis
vers toi, tu les sens, si présents, si chaleureux ?
Et il n'y a pas que les petits riens du quotidiens, il y a aussi les grandes
questions de l'existence. Et tout ça nous rapproche de toi encore une fois,
encore des milliers de fois !
Appuie-toi sur nous, appuie-toi sur ton Roger, sur tes deux nanas chéries, pour
reprendre tes forces et aller plus loin, mieux, de mieux en mieux.
Laisse toi guider.
On t'aime et on t'embrasse de toute notre chaleur !
Anne

 


10 JANVIER 2009

Cher Roger,

C'est la nouvelle que j'attendais ces dernières 24 h et surtout, ne culpabilisez pas. L'homme est ainsi fait : de patience et d'impatience, de douceur et d'emportement qui révèlent bien l'angoisse qui l'envahit quand il a peur pour celle qu'il aime.

Et quand bien même toute la planète en aurait tremblé ! D'autres se chargent bien de la faire trembler pour des causes moins nobles. Ce soir, votre belle princesse a rouvert les yeux, elle vous a trouvé à ses côtés et la vie a recommencé. Bien sûr, il y aura d'autres écueils mais pour le moment, goûtez au bonheur de vous retrouver, de communiquer, de vous sourire et de lui parler. Elle va avoir besoin de vous pour aborder cette convalescence et vous redécouvrirez à deux ce qui vous éblouit, ce qui vous fait vibrer.

Patience, Roger, patience. Elle vous aime tant. A chaque aube nouvelle il faudra faire face aux obstacles et vous les vaincrez parce que vous vous aimez.

Je vous souhaite une bonne fin de journée, Roger. Dormez d'un sommeil réparateur ! Demain quand vous rejoindrez Séka, elle sera là à vous attendre, elle ouvrira les yeux, elle vous sourira. La vie est belle, si belle...

Embrassez Séka pour moi, Séka ma petite soeur d'âme, je suis si heureuse, si heureuse.

Mi

 


10 JANVIER 2009

Bien cher Roger,

 

Au moins trois fois par jour, je viens avec tant d'espoir prendre les nouvelles sur ton site ( même quand tu nous préviens que tu n'écriras pas pendant deux ou trois jours...).  Hier, quand tu as dit que Séka devait passer un scanner, j'ai tout à coup souhaité qu'elle ne s'éveille pas à ce moment-là, elle qui a si peur des tunnels...et je lui chantais Frère Jacques et Au clair de la lune...Quelle joie d'apprendre qu'elle a "vraiment" ouvert les yeux, ses beaux yeux, aujourd'hui!  

 

Je pense beaucoup à toi et j'admire le courage que te donne l'amour.  Toute ma famille t'embrasse et moi aussi, très fort.

 

Lise

 

P.S.:  lui as-tu fait entendre de la musique?

 


 

10 JANVIER 2009

Mon cher Roger,

Quelle joie d'apprendre que notre Séka est réveillée et consciente. Beaucoup de difficultés l'attendent mais c'est très encourageant.

Elle t'a fait à toi et ses filles un merveilleux cadeau mais c'est à nous aussi qu'elle en a fait un.

Dis-lui bien de se reposer, de laisser le temps faire son oeuvre et que nous l'attendons quand elle sera prête car c'est très positif déjà.

Dis-lui aussi que je suis avec elle en pensée, tous les jours.

Il y aura encore un long chemin à parcourir mais Séka et toi, vous avez le plus grand remède qui soit : l'amour.

Prends soin de toi aussi car il ne faut pas que l'épuisement te guette  à ton tour.

Merci de nous tenir au courant de l'état de santé de notre adorable Séka.Amitiés

Nicole L

 


 

10 JANVIER 2009

Ah mais quelle bonne nouvelle, j'ai jamais cessé de croire, jamais cessé de penser à elle et de prier pour elle, je sais que tous ensemble on tient tellement à elle que notre énergie va réussir à l'aider, à vous aider aussi vous et les enfants.....ça je crois que c'est la plus belle nouvelle de cette année, je suis tellement contente de lire que Séka va mieux, qu'elle va s'en sortir....je vais continuer à lui envoyer tout pleins d'ondes positives à tous les jours pour qu'enfin elle puisse reprendre sa vie et continuer à faire la joie de tous ceux et celles qui l'aime et être notre rayon de soleil.

Merci pour ces nouvelles, ça me fait chaud au cœur
Angie

10 JANVIER 2009

Je suis de tout coeur avec vous Roger dans cette pénible épreuve

 

Séka est une personne irremplaçable et tellement de générosité

 

Bon courage

 

Amitiés sincères

 

NELLY

 


9 JANVIER 2009

Cher Roger & chère Séka,

 

Je ne sais si ce petit poème (il a plusieurs significations, il suffit de les voir avec son coeur) peut faire quelque chose pour réanimer la Vie chez Séka.

 

Pour Séka

 

«L'aube, le soleil & la marcheuse solitaire

 

La nuit le promettait

de toute son ombre

L'aurore se lève

fidèle à son rendez-vous

Elle tend vers l'amoureux

de toutes ses aubes

 

Le lierre enlace passionnément

le fier hêtre

roi de la futaie

aux ombres multiples

 

Le sapin attend le Rutilant

ce prometteur de Vie

Il est l'éternelle verdure

plein des promesses

de l'humanité

 

Dans la forêt profonde

le tant attendu

s'infiltre à travers les frondes

de la tendre fougère

Puis en catimini

il embrase le sentier

de la marcheuse solitaire

 

Soudainement

il y a ce noeud

qui m'étreint l'âme

D'où me vient

cette subite angoisse?

 

Mais tu es toujours là

devant moi

m'indiquant la voie

Oh soleil

symbole de l'être

tu es mon port

tu es mon chenal

De moi éloigne

le traître serrement

Ramène en mon coeur

la sereine grandeur

de l'Amour et de la Vie.»

 

Harfang des Neiges, Québec.  

 

C'est mon pseudonyme parce que le Harfang des Neiges est l'emblême aviaire du Québec, c'est un oiseau qui affronte tous les dangers dont le froid extrême.

 

Du fond du coeur j'espère qu'elle te sera rendue avec toutes ses facultés même si la récupération prendra un certain temps.  Tous les espoirs sont maintenant permis.

 

Bisous À vous deux

 

Marcelle

 


10 JANVIER 2009

 

bonsoir Roger

c'est une bonne nouvelle je suis tres heureuse il lui faudra du temps et du courage mais c'est une battante

embrassez la pour moi

amities

michele

 


 

 8 JANVIER 2009

Cher Roger,
 
Je suis heureuse de voir ces petits signes de vie de Seka aussi tenus soient-ils.
Il me semble que l'equipe medicale a laquelle vous avez affaire, est bien ne serait-ce que par le fait qu'ils vous ont bien explique la problematique et les risques ulterieurs. On peut mieux affronter les choses quand on connait les tenants et les aboutissants. Et la fievre dans tout ça? Origine centrale ou infectieuse?
Mon fils est actuellement dans la petite maison et m'a informé en fin de semaine derniere (seulement!) de l'arrivee de votre courrier. Mais je n'ai pu aller a ... ce week end pour recupérer ce bien oh combien precieux pour moi. Je vous en remercie infiniment. Je le verrai vendredi.
Je vous embrasse de tout coeur et vous souhaite tout le courage necessaire pour affronter un quotidien si difficile. Restez battant, present, optimiste; votre chaleur a ses cotes, elle la ressent. Mais restez dans le present.
Danielle

 


 

Merci Roger,

Merci de me consacrer ces lignes qui me réchauffent le coeur. Je suis sûre que Séka vous entend mais qu'elle prend tout son temps pour être plus forte. Il faut aussi penser à vous Roger. Nous avons traversé une très lourde épreuve JP et moi, il y a quelques années et nous savons combien sont éprouvantes ces longues périodes d'attente. Chaque tressaillement, chaque frémissement de paupière sont autant de signaux vers un retour à la vie, à votre amour et à toutes les belles chose auxquelles tient Séka. Tenez bon Roger, elle sait qu'elle peut compter sur vous. Vous n'êtes pas seul. Séka a tant d'amis qui prient et pensent à elle parce qu'elle est un ange de douceur et d'amour.

Reposez -vous, Roger, Séka elle-même vous le demanderait.

Je vous souhaite une nuit paisible et vous retrouve demain si vous en avez l'envie ou le besoin.

Mi

 8 JANVIER 2009

Bonsoir à vous deux !
Encore une victoire, même si elle est toute relative bien sûr, mais un pas quand
même vers le réveil, vers le retour de Seka à votre amour, à votre vie, à son
existence : j'en suis ravie, pleine d'espoir, comme toi sûrement, comme Tania et
Nath, et pleine de ces craintes face à l'incertitude... Ambivalence oui, mais
certaines natures ont cette capacité à s'accrocher à ce qui se donne à voir,
plutôt qu'à ce qui pourrait être !
A chaque jour suffit sa peine ! Et en attendant des lendemains inconnus,
ressourcez-vous (-nous) dans ces petites victoires !

A Seka, ma belle amie : le froid d'aujourd'hui et cette belle lumière d'hiver
t'auraient plus si tu avais pu ouvrir tes yeux ! Tu aurais sûrement trouvé
quelques belles images à mettre en valeur par ton talent... Nature et racines
humaines étant tes nourritures favorites !
Alors depuis quelques jours, quand mes coups d'oeil sont attirés par un petit
détail qui me semble exceptionnel à ce moment là (comme la nature sait en donner
à ceux qui aiment regarder, imaginer), je te prête mes yeux !
Ce soir, quelques lumières, signes de chaleur, de vie, de présence humaine se
reflétant ce soir sur le Doubs noir, froid et s'écoulant si tranquillement,
sereinement dans l'attente de l'animation du jour, comme un temps de repos...
Il faudra que je te raconte tout ça quand tu seras prête à l'entendre, afin que
tu ne loupes rien de cette vie qui te va comme un gant !
Rappelle-toi surtout que tes coups d'oeil à toi ont l'immense chance de pouvoir
être prolongés par la musique et la sensibilité de ton Roger, ce qui leur donne
encore plus de sens, plus de profondeur : veinarde, veinarde, veinarde ! Et dire
que depuis tant de jours maintenant tu n'en profites plus... ! Ferais-tu ta star
?!! Besoin d'encore plus de témoignages d'amour, insatiable que tu es ?!!!
Allez, reviens vite ouvrir tes si beaux yeux : leur regard si profond manque
trop aux notes de Roger !
Il nous manque à tous d'ailleurs, ce beau regard : ne le garde pas pour des
profondeurs trop lointaines à notre entendement, c'est du gâchis !
Prends soin de toi, belle amie, et reviens vite profiter de toutes les beautés
que tu as semées dans ta vie !
Je t'embrasse tendrement et j'espère peupler ton sommeil de douces images comme
tu les mérites !
Partage toute cette énergie avec ton Roger et tes deux petiotes pour leur donner
à eux aussi la force de comprendre, de dépasser, d'accompagner le long chemin
vers la guérison ! Embrasse-les pour moi et dis leur toute mon amitié, toi qui
en connais si bien la vérité !
Anne

 


 

8 JANVIER 2009

Cher Roger,
Je lis à l'instant le message que vous avez rédigé ce soir et je me sens
émue aux larmes une fois encore. Je me demande quel  lien mystérieux m'unit
par delà la raison à notre chère Séka.
Nous avons eu de la visite cet après-midi, mais je n'étais pas à la
conversation et ma pensée s'envolait sans cesse vers mon amie. J'ai demandé
à La Vierge Marie de la prendre sous sa protection et d'aider aussi Tania et
Nathalie à traverser cette période douloureuse dans la sérénité.
Je renouvelle mes prières ce soir et remercie la Vierge de vous avoir aidé à
prendre cette décision.
Bon courage Roger et à bientôt avec de bonnes nouvelles.
Mi...

 


 

8 JANVIER 2009

Bonsoir,Retraité 65 ans Versailles je vais réguliérement sur votre site pour l'unique plaisir de la photo de Quingey qui a bercé mon enfance.J'ai une maison à Pessans.Merci à Séka pour qui l'espoir de retrouver 100% de ses capacité est une réalité .Nous l'avons vécu il y a 13 ans . Un parent 55ans trop bon vivant fumeur de tempéramment sanguin s'est rétabli en dix huit mois d'une rupture anévrisme  sévére,aprés intervention chirurgicale .Au diner ce soir nous étions prés de vous c'est notre façon de prier.

Claudine,Carla et Bernard


7 JANVIER 2009

Cher Roger,
Je suis toujours heureuse de vous lire et de voir que vous tenez bon. Je crains cependant qu'il vous faille prendre encore patience et ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tuee. Je comprends votre joie mais chaque jour qui passe peut amener des elements qui ne sont pas forcement positifs.
Je souhaite de tout coeur que tout rentre rapidement dans l'ordre et que votre courage insufflera la vie a Seka.
Je vous embrasse.
Danielle

Sans affecter sa qualité de médecin cette personne sait nous donner sa perception très humaine. Note de Roger


 5 JANVIER 2009

Bonjour Roger (puis je me permettre ?merci d'avance!!)

IL y a peu de chose ou de mot qui peuvent adoucir votre douleurs ou votre chagrin de voir votre chère et tendre allongée sur un lit ,mais je voulais quand même vous dire combien j'ai de la peine pour vous et que je prie et suis de tout cœur avec vous et votre famille par la pensée !!

après le lien que vous nous aviez fait passez en se qui concerne son état ,j'en conclu qui faut garder espoir ,que tous n'est pas perdu et que vous allez retrouver son sourire et son amour dans ces yeux un jour que vous reviendrez la voir pour la inieme fois !!!

UN tel amour ne peu en rester la ,votre histoire est tellement belle quel ne peu qu'avoir une bonne suite ,je suis sur que vous le mériter tout 2 ,peut être est ce une épreuve que la vie vous donne pour en tester vos sentiments ,je sais pas !

Garder fois en votre amour réciproque !! Je vous souhaite beaucoup de courage et de patience dans cette épreuve difficile ,je penserai très fort a vous ,amitié

Claudie ..........de la région de Savoie 73

 

5 JANVIER 2009

 

Waouh !
le coeur bondit de joie : je te comprends, Roger !
Une raison de plus de faire confiance à cette Seka toujours surprenante !
J'entends ton impatience aussi, à guetter les signes de ce réveil tant espéré,
de ce retour dans sa vie, mais peut-être aussi j'imagine, la crainte de ce qu'il
risque de donner à découvrir...
Espère, Roger, crois plus que jamais au miracle de l'amour, de la vie, du
partage ! Réchauffe Seka de tous ces ingrédients qui sont aussi essentiels au
coeur et à l'âme que les traitements médicaux au corps !

Et directement un message à l'adresse de notre petite Seka : accroche-toi à
toute cette chaleur, ces pensées, ces prières, cet amour de Roger et de tous tes
amis ! Accroche-toi à ces signes de vie, et surtout crois en la tienne : tu as
su la faire si belle, si chaleureuse, si communicative... que même dans ton
sommeil involontaire tu réussis encore à relier les pays, les pensées, les
énergies qui convergent toutes vers toi !
Profite de tout ça, goûte cette mobilisation, fruit de ton mode de vie ; tend
les mains vers cet arbre d'amour, cueille-les ces fruits de vie, et quand tu
auras assez d'énergie tu pourras enfin les déguster sans te fatiguer...
Laisse-toi aller à l'amitié, l'amour, compte sur les autres pour une fois, pour
reprendre les forces dont ton corps a besoin.
laisse ton âme s'en repaître en attendant ! Appuie-toi sur toutes ces attentions
! Elles sont aussi nécessaires à ceux qui les prodiguent qu'à toi, Roger et tes
filles. Abreuvez-vous en : elles sont offertes de tout coeur, en retour de votre
rayonnement, dans un vaste mouvement d'échanges !
Je t'embrasse, belle Seka, de toute mon amitié, de tous nos partages, et
laisse-toi guider par toutes ces marques de vie. Reviens-nous vite, repose-toi
sur le monde qui t'entoure, tu verras, tu ne seras pas déçue !

A bientôt pour des nouvelles qui marqueront un nouveau pas dans la guérison, et
en attendant, plein de bisous d'espoir !
Anne

 

5 JANVIER 2009

Bonsoir Roger,

Merci pour ses nouvelles qui sont pour moi positives. Je ne suis pas quelqu'un d'éloquent mais je pense tous les jours à elle. dis le lui s'il te plaît.

Séka est une battante et je sais qu'elle  t'aime énormément, ce qui je suis sûre lui donne encore plus l'envie de se battre  de là où elle est.

Amitiés.

Carole ...


 

4 janvier 2009

Cher Roger,

Je reste confiante moi aussi car les témoignages que j'ai pu lire et entendre ces jours derniers me donnent à penser que rien n'est jamais désespéré. Séka est en vie et cet accès de fièvre indique peut-être que de son côté, elle fait des efforts immenses pour vous envoyer des signaux. Répètez-lui inlassablement que vous savez qu'elle vous entend et qu'elle doit se ménager pour revenir très doucement.

Ma pensée revient toujours vers elle et chaque création qu'elle m'inspire sont comme les marches d'un escalier que je voudrais construire pour lui permettre de revenir auprès de vous. L'escalier n'est pas terminé, il faut du temps mais je vais continuer et elle va revenir.

Je vous retrouve plus tard, Roger, en espèrant que le labo vous donnera des nouvelles rassurantes concernant cette fièvre.

Amicalement.

Mi...


 

3 janvier 2009

Cher Roger,

 

J'ai lu les témoignages à l'adresse que tu me donnais ci-dessous et ça donne beaucoup d'espoir.  Pour t'en donner encore plus, je te raconte ce que Guy S, que tu connais, me disait  hier soir:  il a une cousine, Yolande, qui a eu un terrible accident de voiture, elle était "brisée" de partout et elle est restée dans le coma pendant sept mois!!!  Elle en est finalement sortie...elle était pianiste mais les doigts de sa main gauche ne répondent plus aussi bien qu'avant et elle a préféré s'intéresser à autre chose... elle claudique un peu, elle ne peut pas se concentrer très longtemps, mais elle est extrêmement lucide, positive, c'est toujours elle qui remonte et encourage tout le monde,bref elle est devenue une sorte de phare pour les gens qui la côtoient!!! 

 Donne-moi des nouvelles...

 Je t'embrasse très fort,

 Lise

 

3 janvier 2009

Coucou "Roger le Messager" !

Toujours du lien, avec toi et avec Seka : je ne peux pas m'empêcher d'écrire -
en plus de te parler au téléphone !!- comme si c'était une façon de garder du
lien, de garder cette belle relation avec Seka, avec vous deux...

Voici une phrase (re)découverte -et qui, dans la situation actuelle prend tout
son sens - de Maud Mannoni (psychanalyste) :

"ce qui maintien en vie un être humain, c'est l'affection, la tendresse, un
espace de rêve dans lequel il puisse y avoir une place pour la présence de
quelqu'un qui vous écoute" .

Et cette belle vérité s'applique tout aussi bien à Séka qu'à toi, ces
jours-ci... Alors parle-lui, écoute son souffle te transmettre tout son amour en
réponse, puise tes forces en elle, et parlons-nous, pour la faire s'animer dans
nos coeurs : c'est encore l'aider à vivre, c'est encore l'écouter, c'est encore
des présences, des chaleurs qui s'ajoutent à la vie !

Plein de pensées à toi, et à lui transmettre demain à elle aussi, plein d'amour
et plein de vie, plein d'espoir aussi.

J'ai eu tout à l'heure au téléphone une amie à qui j'ai parlé de Seka et de la
grande leçon de vie qu'elle nous donne à tous.
Sa collègue de travail a eu également une rupture d'anévrisme il y a 1 an de
cela. Elle a passé 3 semaines dans le coma... elle ne parlait plus, ne mangeait
plus, ne marchait plus...et un mois et demi plus tard, elle revenait à son
travail, ayant récupéré presque toutes ses capacités après une lourde
rééducation.

Je suis étonnée de voir le nombre de personnes qui connait "quelqu'un à qui
s'est aussi arrivé"...
Les suites  ne seront sûrement pas magiques tout de suite, mais si le temps et
la volonté suffisent à regagner une vie aussi pleine d'amour que la vôtre, alors
la bataille vaudra la peine d'être vécue !

Plein de courage à vous deux (je t'appelle lundi dès que j'ai des nouvelles pour
les questions administratives) et grosses bises !
Anne

 

Bonjour roger,

Courage, il ne faut pas décourager et être très patient...
ce lien peut être encourageant à lire pour diminuer nos craintes et nous donner de l'espoir pour Séka

http://www.e-sante.fr/fr/forums_sante/rupture_anevrisme_cerebral-37923-73-1.htm

Bonne soirée,

on t'embrasse,

Flo...

  31 décembre 2008

 Cher Roger,

 

C'est vraiment une très grande tristesse pour moi d'apprendre ce qui arrive à ma si adorable Séka. Je comprends et partage ta peine. Je sais qu'elle va lutter très fort pour revenir auprès des siens. Dis-lui que j'attends son retour à la santé avec impatience, que ses bons mots me manquent, que ses écrits si poétiques et ses créations artistiques me manquent.

Sa chaleur et sa belle âme comme tu le dis si bien enjolivent nos jours.

Je reste près d'elle en pensée et prie le ciel de nous la rendre telle qu'elle est pour moi, pour ses amis : Une femme chaleureuse, généreuse et si attentive aux autres, notre Séka.

Courage Roger! Tu es son Homme comme elle nous le dit, son amour et son merveilleux musicien alors elle ne peut pas te quitter. Vous allez vaincre cette terrible épreuve. Je nous le souhaite de tout coeur.

NL

31 décembre 2008

roger, je découvre votre message en ce matin de 31 décembre qui devrait être jour de fête obligatoire pour tous.

sachez que nos pensées vous accompagnent et vous accompagneront chaque jour jusqu'à ce que seka soit complètement rétablie.

vous dégagez une telle impression de bonheur et de plénitude quand vous êtes ensemble qu'il paraît inconcevable que vous puissiez être séparés , surtout par un tel coup du sort, et nous espérons de tout notre coeur que vous soyez à nouveau réunis le plus vite possible .

bon courage à tous les deux

en espérant très bientôt des nouvelles rassurantes de votre part

Claude

  

31 décembre 2008

 Bonsoir Roger,

Je suis Angie l'amie de Séka du Québec, comme je suis désolée d'apprendre cette nouvelle, j'étais justement à faire mes vœux pour l'année qui arrive et j'apprends cette malheureuse nouvelle.....mais comme ça m'attriste, et combien cela ne doit pas être facile pour vous et votre famille. Sachez que je joins mes prières aux vôtre pour que Séka retrouve sa joie de vivre, son amour de la vie, sa générosité...

Je lui envoie tout plein de petites lucioles pour l'aider à se rétablir vite, je lui envoie un gros paquet rempli d'énergie toute neuve pour l'aider à reprendre des forces....juste lui dire que je pense à elle très fort :-) faites lui de gros bisous pour moi

A vous Roger je vous dis que je vais prier pour qu'elle se rétablisse rapidement et qu'elle vous revienne comme avant , en vrai rayon de soleil :-)


Angie

 

31 décembre 2008

Bonsoir Seka la journée numéro un de la nouvelle année se termine , je viens te souhaiter une bonne nuit . Il faut que tu t'accroches . Je t'embrasse . Claudine

 31 décembre 2008

Bonsoir Roger,

Je lis seulement votre message ce soir car la famille nous a rendu visite à l'occasion de l'année nouvelle. Pour moi le coeur n'y est pas vraiment et j'ai eu des difficultés à me sentir concernée par les voeux de bonne année. Ma petite soeur est toujours dans mes pensées. Cependant après lecture des témoignages sur le forum adressé par Florent, j'ai reçu une bouffée d'air qui me redonne beaucoup d'espoir. Rien n'est perdu et il faut laisser le temps à Séka de bien reposer son cerveau malmené. D'autres sont en voie de rétablissement. C'est réconfortant de lire tous ces messages et je continue à croire que la force de votre amour va aider Séka à revenir vers vous.

Je reste toujours par la pensée auprès de vous et de ma Doucelina.

Courage et patience Roger. Je vous assure de ma très grande amitié.

Mi...


 

 Lundi le 29 décembre 2008

Message de Roger sur le site

Suite à un accident survenu le lendemain de Noël 2008, notre très chère Séka, mon étoile amoureuse et merveilleuse n'est plus en mesure de maintenir à jour cette page (la page qui renouvelle chaque jour la photo de la Loue à Quingeyet tout le graphisme du site. J'essaierai de prendre la relève du mieux que je pourrai. Je projette une page toute spéciale  qui lui sera dédiée pour rendre hommage à cette personne exceptionnelle qui partage sa vie avec  moi.

C'est une semaine critique, Séka est est dans le coma, je veux crier de même que beaucoup d'entre nous amis et connaissances, que nous avons besoin chers visiteurs si nombreux, de vos prières pour qu'elle revienne à la vie. Nous avons besoin d'elle pour qu'elle poursuive son oeuvre de diffuser amour, joie de vivre et bonheur. La médecine fait son travail, à nous de jouer maintenant ...entre autre peut-être, en faisant brûler un cierge pour Séka!!!

Adressez-moi  toute votre correspondance à l'adresse e-mail ci-dessous.. Elle sera publiée sans adresse qui pourrait vous identifier, le plus tôt sur une page du site dont l'adresse  vous sera communiquée dans les jours qui viennent. C'est la seule façon d'entretenir notre espoir en la survie de notre chère Séka. J'ai reçu plusieurs dizaines de mails qui ne peuvent demeurer cachés. Lorsque le "je" devient "nous", est la marque de notre site "IL ETAIT UNE FOIS 95"et de la signature  de nos photos-peintures qui est "SekaRo"

Un immense merci pour vos encouragements, et témoignages sur le sujet et vos prières, de ma part et celle de ses deux filles Nathalie et Tania, ainsi que de son frère Michel et son épouse.

roger.vezina@orange.fr

Témoignages sur des guérisons suite à une rupture d'anévrisme:

http://www.e-sante.fr/fr/forums_sante/rupture_anevrisme_cerebral-37923-73-1.htm

 

Vendredi 26 décembre 2008

12h10, en dînant, elle me disait "Sois heureux mon Roger", j'ai été surpris et je lui ai répondu "mais je suis tellement heureux avec toi Séka, pourquoi tu me dis cela comme ça à brûle-pourpoint?", elle ne m'a pas répondu.

14h10 Je suis au piano à jouer des improvisations que ma Séka adore. Tout près je l'entends me dire "Roger, je ne me sens pas bien" , j'accours vitement et ma Séka s'effronde devant moi. C'est l'horreur, vraiment l'horreur, Je ne suis pas en mesure d'utiliser des mots pour le décrire. 1h30 plus tard elle est rendue au CHU de Besançon et opérée d'urgence en soirée vers 19h30. C'est grâce à mes amis Jacques et Christine que je remercie infiniment que Séka fut transportée rapidement à l'hopital dans l'heure qui a suivi.

Au retour de l'hopital, je prends mon courrier que je n'avais pas lu la veille et je reçois cette carte de ma Séka à laquelle je n'ai pu répondre.




Ma chère Séka, chère amour, ma réponse est tout ce qui va suivre aidé par toutes celles et ceux qui t'aiment

Ton Roger amoureux.

  Jeudi le 25 décembre 2008

Le plus beau Noël de ma vie, dans la plus grande simplicité.. Ma Séka, curieuusement n'a pas jugé bon d'envelopper les cadeaux , "c'est superflu cette année" m'a-t-elle dit, nous sommes tous les deux devant un magnifique petit arbre de Noël, c'est suffisant bel amour". Et puis, comme crèche, un Jesus et une Vierge fabriqués de ses mains avec de l'argile, reposant sur de la ouate aux pieds de l'arbre. Elle m'offre en cadeau le logiciel de la Corse pour mon simulateur de vol. Un réveillon tôt et simple venu du traiteur parce que je la trouvais fatiguée et ne voulais pas qu'elle fasse quoi que ce soit. On visionne le magnifique film "Appelez-moi Père Noël" qu'elle savait emballer avec ses larmes d'émerveillement, ceux qui connaissent Séka en savent quelquechose...

 

 


    HOMMAGE: cette page est permanente et gardée bien vivante avec une photo de Séka, une musique renouvelée régulièrement, la petite bougie qui brillera également en permanence et le texte des hommages à Séka à l'occasion de la cérémonie religieuse du 14 avril 2009, de même que les deniers souhaits de l'An que Séka avait préparés quelques jours avant son accident.

"Témoignages"(cliquez)

Une prière(cliquer)

Qui est Séka ?

Quand le "je" devient le "nous".

Quelques photographies: Page remplacée par la page "Hommage" ci-dessus

Il y en a qui s'en sortent!!

Pour vous rapprocher et communier avec Séka, voici deux stations de radio qu'elle affectionne particulièrement:

        -Radio Classique 94,2(Cliquer et attendre environ 15 secondes, le temps que la radio se télécharge) Radio Classique France.

       -Radio Classique Suisse en lien sur IL ETAIT UNE FOIS 95 Radio

Livre d'Or du site personnel de Séka: Carpe Diem 9

Livre d'Or du Site "IL ETAIT UNE FOIS 95" dont Séka est la fée et magicienne du graphisme(voir ci-dessous)

Le rêve de Séka (à venir)

 

   

 


 LE SITE PERSONNEL DE SEKA

MENU DU SITE "IL ETAIT UNE FOIS 95" DONT SEKA EST LA FEE ET MAGICIENNE

 ACCUEIL

PHOTOGRAPHIE

  MUSIQUE

 GRAPHISME

 DIVERS

Bienvenue

Collections photos

Accueil

Cartes Virtuelles

Livre d'Or

Accueil

Webcam direct

Présentation

Papiers à lettre

 

Lettre d'info

Photo semaine

Salle de concert

Calendriers

 

Contactez nous

Galerie 1

Ouverture

Fetes

 

 

Galerie SékaRo

 

Le Carpe Diem de Séka

  

 

Tableaux SékaRo

 

Radio Classique

 

 

  Les Automnales

de Quingey

Adresses utiles

Calendriers

Partition

 

 

 

Nouveau symble_asterisk_blue.gif

Balades en avion

 

 

 

 

Panoramas

 

 

 

 

Liste des photos

 

 

 

 


Copyright 1995-2009 : © Roger Vézina -  http://www.iletaitunefois95.com